autiste en période de pandémie au covid-19

Forum de discussions sur l'autisme et les troubles associés
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3836
Inscription : 09 août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

autiste en période de pandémie au covid-19

Message par nana »

Bonjour
Ici des commentaires
Nana


nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3836
Inscription : 09 août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: autiste en période de pandémie au covid-19

Message par nana »

message reçu par sms à l'instant d'1 habituée au CRAC
belle fête aux personnes d'autistan. santé


Soléa
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Inscription : 01 juin 2020, 05:28

Re: autiste en période de pandémie au covid-19

Message par Soléa »

Ce temps de réflexion, m'a fait du bien


Avatar de l’utilisateur
samedit
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 854
Inscription : 10 juin 2010, 02:16
Localisation : france

Re: autiste en période de pandémie au covid-19

Message par samedit »

bonjour le confinement m'a fait du bien et m'a permis d'être éloignée de certaines personnes très toxiques du cattp et aussi fumeuses actives. Par contre, ça m'a ralentit sur certaines choses mais j'en ai profité pour me reposer et me former, réfléchir, méditer.


FRANCE
- pas de demande, pas d'offre
- la connaissance, c'est le pouvoir
https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=Phylip+St-Jacques
Avatar de l’utilisateur
thevenet_jean
SAtedI à la folie
SAtedI à la folie
Messages : 144
Inscription : 06 déc. 2012, 01:33
Localisation : Cilaos (île de la Réunion)

Re: autiste en période de pandémie au covid-19

Message par thevenet_jean »

La crise sanitaire de mon coté a produit un miracle hélas temporaire: l'arrêt du tourisme, en particulier du tourisme aérien, donc des nuisances sonores qui interdisaient l'accès à la nature le matin (survols intensifs, 10 à 15 hélicoptères par heure). Depuis des années j'attendais que ça se calme pour sortir, ne sortant pas avant 11h.
Le confinement m'a permis d'aller dans la forêt de 7h du matin à 17h et même de faire un peu de randonnée. En plus j'avais le droit grâce à la tolérance donnée aux autistes pour la non limitation des sorties.

plus durablement la crise sanitaire a aussi résolu le problème des contacts juste physique un peu mais contaminants: la bise avec dépôt de pate à peau parfumée et collante ainsi que la poignée de main avec après rasage ou parfum...
C'est du coup beaucoup plus facile de gérer les rencontre de groupe (rencontre avec la brigade nature, l'ONF, le Parc National, sans avoir à serrer les mains aux équipes, car il y en a toujours un parfumé)

Le confinement a permis aussi de rencontrer des gens qui d'habitude sont toujours à Perpettelezoi et de réussir à joindre des gens disponibles par ce que parqués chez eux ayant le temps de répondre au téléphone.

Dans le négatif, par contre, j'ai une quête de contact physique fort ("calinothérapie" et pratique des étreintes), il faut en effet éviter les rencontres chez soi, de près et en plus se prendre dans les bras n'est pas "autorisé" (déjà que la névrose ambiante rendait cela compliqué...).
Il y a eu aussi le retour des touristes, mais pas les mêmes touristes: ceux qui viennent pour venir faire là ce qui est interdit ailleurs, la Réunion a "invité" les plus inciviques à venir dans une destination-refuge fuir les restrictions: ont suivi les pique nique géants, grands rassemblements, la teuf dans les coins isolé et toute la période d'interdiction des pique nique a signifié l'invasion des lieux pour les pique-niques à 30, une hausse des incivilités que je ressens dans la nature qui sert de rue-sans-masque, de restaurant et de boite-de-nuit, une montée de racisme et de haine ambiante.

Je vois plutôt cela comme la décompensation de l'insoutenable monde de la surconsommation des années d'avant confinement: consommation, tourisme de masse, dilapidation de la nature: les gens veulent changer quelque chose mais ne le font pas par habitude et ont de la violence en dedans.

Enfin, je ne supporte absolument pas le masque, déjà je ne met pas de chaussure et difficilement de vêtements amples, mais en plus avec le masque mon nez pisse de l'eau immédiatement et en quelques dizaines de secondes comme une allergie, je ne peux donc tout simplement plus aller dans les transports, les rues à pieds, car malgré une dérogation, les gens ne tolèrent pas de voir quelqu'un sans masque. Le masque obligatoire revient dont à l'interdiction de prendre les transports en communs, donc de voyager autrement qu'en vélo, je ne l'ai mis que pour voter, 2 fois 5 minutes.. mon aide se charge de l'accès aux magasins et pour payer...
Sans port du masque, pas possible de traîner dans le bureau du maire ou de participer à des réunions en présentiel, pas de conseil municipal, ça se limite à sonner un adjoint chez lui pour qu'on se parle de part et d'autre du portail... ça limite les interactions sociales du type "démarche"


Louis8
Nouveau
Nouveau
Messages : 3
Inscription : 30 août 2021, 12:26

Re: autiste en période de pandémie au covid-19

Message par Louis8 »

Bonjour à tous!

Le confinement n'a pas trop été bénéfique car les envies de sortir ont été presque insupportable. Je ne sais pas si certains d'entre vous ont aussi eprouvé ce besoin.


Répondre