Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Forum de discussions sur l'autisme et les troubles associés
Sirion
Nouveau
Nouveau
Messages : 8
Inscription : 03 août 2012, 01:24

Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Sirion »

Bonjour,

Je propose ce post car j'ai eu beaucoup de mal à me positionner et à comprendre le diagnostique proposé à mon enfant de 4 ans : dysharmonie psychotique évolutive (appelé aussi autisme infantile). En effet, des que je recherchais de l'information sur le sujet je tombais sur des sites liés à l'autisme soit sur des éléments liés à la psychose qui à priori n'est pas de l'autisme. D'une part on me disait que mon enfant n'était pas autiste, qu'il avait des traits autistiques et d'autres part on me parlait de psychose. La seule chose dont nous étions surs c'est qu'il avait un Trouble Envahissant du Developpement.

J'ai retrouvé des informations précieuses sur le sujet dans le site Autisme-asperger.fr qui m'ont éclairé sur l'ambiguité du sujet et me propose de le partager pour les parents qui comme nous étaients perdus.

Un diagnostic basé sur la CFTMEA aboutit souvent sur un diagnostic de psychoses infantiles ou de dysharmonies psychotiques.

L'autisme est depuis de nombreuses années identifié par les classifications diagnostiques internationales dans la catégorie des "Troubles Envahissants du Développement". La notion de psychose infantile a complètement disparu de ces classifications.

Lorsque les problèmes commencent dès l'enfance, on parle de Troubles Envahissants du Développement, dans lesquels la construction du réel dès le début de la vie ne se fait pas de manière appropriée. Ces troubles incluent aussi bien l'autisme que ce qu'on appelait autrefois "psychose infantile", car on estime qu'il n'y a aucune différence de nature entre ces deux "conditions".

Un enfant autiste deviendra un adulte autiste, même si ses comportements différent en fonction de l'âge ou du niveau intellectuel.

Dans la psychose, une construction appropriée du réel s'est faite dans les premières années puis s'est altérée, très rarement avant le début de l'adolescence.

De plus la notion de "psychoses infantiles" renvoit souvent à une vieille théorie révolue qui met en cause les parents dans la genèse des troubles de l’enfant, avec tous les présupposés que cela implique.

Il faut remettre les choses à leur place : l'autisme est considéré comme un trouble neurodéveloppemental par la communauté scientifique internationale (classification de l'O.M.S 1993). Des chercheurs - neuroradiologistes, neurobiologistes, psychiatres et généticiens - ont montré que l'autisme trouvait son origine dans un développement anormal du cerveau pendant sa période de maturation. C'est un trouble qui trouve son origine dans des facteurs génétiques et environnementaux (problème de santé lors de la grossesse, dérèglement du système immunitaire, pollution, lésion cérébrale, maladie infectieuse....)



Le diagnostic de psychose infantile n’existe qu’en France
Dr. Geneviève Macé


Le diagnostic de psychose infantile n’existe qu’en France. La classification internationale des maladies de l’OMS (organisation mondiale de la santé) ne retient le diagnostic de psychose que pour les adultes.

En effet, le diagnostic de psychose implique 3 conditions : la survenue de troubles mentaux sur un sujet dont le psychisme est préalablement normal, un retrait par rapport au réel avec souvent délires et ou hallucinations et, finalement une amélioration de ces troubles (en particulier les délires) par l’utilisation de médicaments que l’on appelle neuroleptiques ou antipsychotiques. Le modèle de ces psychoses est la schizophrénie qui survient après la puberté sauf exceptions rarissimes, mais jamais avant huit ans, ce qui laisse le temps à la personne atteinte d’acquérir un langage et un développement social normal. Les autres psychoses (psychoses maniaco-dépressives, délires, etc.) interviennent toujours plus tardivement.

Ce qui, en France, est appelé psychose infantile (autistique ou non autistique) est appelé par la communauté internationale " Troubles envahissants du développement ".

Définition de la psychose : Trouble de la personnalité lié à une altération du « sens de la réalité et de soi ». L’autisme n’est pas une psychose.


voile de chine
Nouveau
Nouveau
Messages : 8
Inscription : 11 mars 2012, 18:42
Localisation : Poitiers

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par voile de chine »

je n'ai rien a ajouter tous est dit

dysharmonie évolutive et psychose infantile se sont des diagnostique qui n'existe qu'en France et que ne corresponde a rien à l'étranger

je connait personnellement un asperger qui a d’abords reçu un diag de dysharmonie


en bref la personne qui a donné se diag est un incompétent qui n'as pas respecter les recommandation de la HAS

donc soit tu exige qu'il utilise les critère de la CIM 10 comme il est censée le faire.

soit tu vas voir ailleurs.


Neuro-atypique
Inconnu992

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Inconnu992 »

Cette étiquette fait perdre du temps a l'enfant et aux parents.

Une mauvaise étiquette exclue et entrainne des railleries, perte de confiance.

Aujourdh'hui,c'est plus facile que dans la petite enfance.

Le fait de l'avoir diagnostique tardivement m'a force malgré moi a me socialiser et a me confronter a la réalité .

Je trouve que la société doit accepter l'idée de vivre avec une différence neurologique.

Pour le reste voiledechine a tout dit.


Toni
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1149
Inscription : 30 sept. 2009, 15:42

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Toni »

Et oh ...
On s'en br**le des anneries débitées par les psychanalystes français.
le pire étant que les nts paient de leurs impôts des gens qui font ch*er les nts et les teds.
Pouahh ... quel gaspillage.


Kain
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 254
Inscription : 06 juil. 2011, 02:42
Localisation : Haut-rhin

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Kain »

Ah, la psychanalyse. On ne s'en méfiera jamais assez. Fuyez le plus vite possible de ces charlatans avant qu'ils gâchent toute votre vie, c'est le minimum a retenir. Il y a des topics en parlant sur ce forum et ailleurs sur le net...


Avatar de l’utilisateur
Wyrd
SAtedI beaucoup
SAtedI beaucoup
Messages : 39
Inscription : 20 juil. 2012, 23:03
Localisation : Hautes-Alpes, France

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Wyrd »

L'éducateur qui s'occupe de mon fils (qui est TED), m'a aussi fortement mis en garde contre les psychanalystes :)


Avatar de l’utilisateur
Vic
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 546
Inscription : 20 juin 2009, 18:45

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Vic »

la Psychanalyse a aidé beaucoup de gens... mais elle ne convient PAS à tout le monde,


Toni
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1149
Inscription : 30 sept. 2009, 15:42

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par Toni »

Pas aux teds je confirme ...
Faudrait que ces gens nous f**tent la paix, ça fait 30 ans qu'on les supporte eux et leurs anneries ...


CHRISTINE JEAN-NOËL
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Inscription : 15 mars 2014, 08:03

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par CHRISTINE JEAN-NOËL »

Bonjour,

La citation lu dans le message de Sirion, à savoir "Des chercheurs - neuroradiologistes, neurobiologistes, psychiatres et généticiens - ont montré que l'autisme trouvait son origine dans un développement anormal du cerveau pendant sa période de maturation. C'est un trouble qui trouve son origine dans des facteurs génétiques et environnementaux (problème de santé lors de la grossesse, dérèglement du système immunitaire, pollution, lésion cérébrale, maladie infectieuse....)" ne me semble pas recouvrir la réalité de l'avis même des chercheurs en génétique du CNRS.
Je cite Nicolas Ramoz, Chargé de Recherches INSERM, qui écrit sur le site de l’EDI formation que « L’origine, la nature de ce trouble est encore inconnue. Cependant, une très forte implication génétique dans l'autisme a été observée. L'autisme présenterait donc une très forte composante héréditaire mais des facteurs environnementaux et épigénétiques (changements dans la cellule de l'accès à un gène sans modification de sa séquence) seraient également impliqués. En fait, plusieurs gènes à risque pourraient vraisemblablement jouer un rôle dans la prédisposition génétique à l’autisme. »
je cite aussi Brigitte Chamak,CERMES3-CESAMES (Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale et société), Inserm U988, EHESS, CNRS UMR8211, Université Paris-Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris Cedex 06, France, qui écrit in MEDECINE/SCIENCES 2010 ; 26 : 659-62 : "Les étiologies de l’autisme restent donc, en majorité, inconnues[/b]." puis "Malgré le pourcentage faible de cas reconnus comme relevant d’un problème génétique, ce discours persiste. La médiatisation de l’origine génétique de l’autisme conduit des entreprises peu scrupuleuses à annoncer la commercialisation prochaine d’un test génétique de diagnostic précoce de l’autisme."
Je pourrais citer encore de nombreux autres articles qui vont dans ce sens et sont peu susceptibles d'être suspectés car ils émanent des plus grands chercheurs eux-mêmes.
Malheureusement, encore plus avec "l’élargissement des critères diagnostiques qui a été introduit dans les classifications des maladies dans les années 1990", les manifestations autistiques se caractérisent par une grande hétérogénéité, leurs causes aussi.
Pour ma part je continue à chercher.
Jean-Noël CHRISTINE, psychologue à Hanoi


En quete de declics
SAtedI à la folie
SAtedI à la folie
Messages : 179
Inscription : 10 mars 2014, 18:50
Contact :

Re: Psychose infantile / dysharmonie psychotique evolutive

Message par En quete de declics »

Bonjour,

Un lien vers un article de mon blog : Autisme

Bien cordialement,
Une personne Autiste.


Répondre