Questionnement:légitime?

Forum de discussions sur l'autisme et les troubles associés
Inconnu992

Questionnement:légitime?

Messagepar Inconnu992 » 24 Fév 2010, 09:36

Jusque là,ca allait.Après tout j'avais réussi à faire abstraction de toute folie,que ce soit de l'humour,cynsime,violence,pessimisme.J'avais réussi à me cantonner en observateur.Engranger un max de connaissances pour pouvoir un moment venu,agir.Agir c'est à dire mettre en pratique ce que je sais,ce que j'ai compris.

Et depuis hier soir,je traverse une phase de questionnement.Des questions qui me sont posés,que je me suis posés mais que je n'ai pas voulu y répondre.Et surtout car j'ai été plus ou moins encouragé à ne pas y répondre,à pratqiuer le dénit.j'ignore complètement comment arrive à faire les gens.comment arrivent ils à être heureux en reprimant les montées de gangrêne.Je dit gangrêne,je parle de questionnement insolent.Insolent parce que ca vient brutallement perturbé un équilibre que vous aviez trouvé.Je pense que ca fait des années que je m'en pose,mais je n'ai pas trouvé;ne trouvant pas,je me suis rallié au rationnel.Pour tenter d'avoir un semblant de bonheur.

Et je fais quoi?

Bah je m'épuise à trouver un tas de raisons rationnels,que pas mal de mondes dont parents,grands parents,soeurs,enseignants,autres personnes m'ont amorcés.Soi disant pour me rendre service.Et puis malgré ça,je send une douleur,un ecoeurement.

Voyez vous je m'interroge.Je me demande pourquoi suis je si vite ennuyé,pourquoi je devine très rapidement pleins de choses,pourquoi j'arrive à déchiffrer très vite et à trouver un moyen de jamais oublier comemnt l'enseignant raisonne.J'ai commencé à chercher chez les surdoués;les intervenants que j'ai recnocntré quand j'ai essayé de les convaincre de ma démarche,via mon vécu,ne m'ont pas cru.Je n'ai pas fait de test,donc je ne le suis pas.Et pourtant je ressend comme ces personnes.Il est vraie que je n'ai jamais été détecté.peut être même que jamais je ne pourrais l'être.

Ce qui est complètement different du fait de refuser la démarche.Je suis déjà aller voir de nombreux professionnels,personne n'a su m'expliquer quoi que ce soit.Et je reste avec ce questionnement.

Mais ca va même plus loin.J'ai fait de nombreuses recherches,que j'ai comparé avec mes lointains souvennirs.j'en tire comme conclusion que je vis ma difference encore comme une tare,ma façon de raisonner ,d'écrire comme mauvaise.parce que ca cadre pas comme els autres,parce que les autres comprennent pas.

C'est pour ça que j'ai sentit une gêne au sein de ma famille.Je me suis sentit rejetté,même si j'ai tenté de me convaincre qu'on a pas cherché à me nuire,me faire du mal.

J'ai essayé de corriger tout ça,de me forcer à écrire,à poser,raisonner,parler comme tout le monde.je n'y suis jamais arriver.Au pire je regresse.Dans ces moments,tout le monde me dit que je suis fataliste que je me focalise pas sur le possitif,mais le négatif.

Ont ils compris au moins que j'essyais?Savent ils que malgré mes efforts c'est une torture,une douleur?

Dans ce questionnement,il y'a une option que j'ai jamais envisagé:agir selon mes inétrêts propres.Que je décide qui doit vivre,qui doit payer.Et puis même à faire la pire des tortures,j'ai finis par me convaincre que ca m'ennuirais aussi.

Pour preuve,petit,je regardais beaucoup.Et les méchants comme joker,double face,le pingouin,ils me deceviaent;pour faire des coups bas,des alliances crapuleuses,ils étaient très fort.Mais a chaque fois,je devinais toujours,j'arrivais à me faire une petite idée.Et ca me lassait.je trouvais ca pas drôle.Je riais juste d'un manque d'originalité,d'un manque d'intelligence.

même chose pour le dessin animé the mask,sur m6 kid.Il arrivait toujours avec son mask,à faire nombre d'illusions.Mais c'était toujours a peu près la même démarche.pareil ennuyeux.

Tout cela je ne le disais jamais.Qui l'aurait cru?Même aux psys je ne l'ai pas dit.

Les faits divers aussi me decoivent,toujours le même crin crin.Un peu comme les missions d'hitman contracts qu'on refait cents fois,etq u'on se lasse,même avec un niveau de difficultés au max.

Es ce grave de déplorer un manque de renouveau de la docterine criminelle?


Pour avoir été gangréne à plusieurs reprises par des tentations criminelles...

J'ai été de nombreuses fois tenté de mettre en place plein de formes de gagne pain,un peu comme à fait jerome kerviel mais en pire.

Voyez vous,jérome kerviel,je le defendais;j'étais même prêt à clamer son innocence en disant que le fait qu'il soit TED fait qu'il n'a pas eut l'intention de commettre des faux en écritures.Or en france pour comettre un crime,il faut qu'il soit puni par la loi,materiellement réalisée,qu'on est eut l'intention de la comettre.C'est sur ce dernier point que le fait d'être TED aurait joué.Argué à la cours d'assise que d'être TED,fait qu'on ne peux avoir envie de nuire,de faire du mal.Et que le fait que kerviel,voulait s'adonner,s'acharner à son travail prouve qu'il n'avait pas pleine conscience de ses actes.

Donc ainsi l'avocat aurait réfuté les réqcuisitions du parquet.



je me suis même vu en train de tenter d'expliquer l'acte suicidaire d'un lycéen.En insistant sur l'évolution des moeurs,de la société,montée de la violence,intolerance,le fait aussi qu'on se fasse des idées reçus sur le fonctionnement des ados et donc qu'on écoute pas,même qu'on passe à côté,fasse l'acte;Sans compter aussi,bien d'autres choses,dénnoncés politiquement et socialement.


Enfin j'ai aussi voulu essayé d'expliquer la logique du racisme anti-blanc,pourquoi on en parlait si peu,pourquoi systématiquement,on en voulait pas le reconnaître(le on désigne les internautes mais aussi en collège,lycée)



Ce que j'écris est lourd.Ca peut même me valoir des risques de menace d'internement en hospîtal psychatrique.Ca peut même blesser mes proches,et ca pourrait être incomrpis,à trois jours de fêter mon anniversaire.

J'y repense mais si j'étais morose lors de mes anniversaires c'est peut être que déjà à l'époque y'avais des questions;ces mêmes questions qui reviennent aujourd'hui.


Effectivement,à vingts ans,tout n'est pas rose.On en sort pas magiquement de l'adolescence,puis on boit,on s'accouple dans des histoires sans lendemain.Non on peut aussi voir l'avant ressurgir.Dans mon cas,ce serait plus constructif de comprendre ce qui m'arrive,pour mieux m'en sortir,plutôt que de nier,et se planter encore plus à l'arrivée.


Bon maintenant je change de registre,je change de masque.

:wink:


Qu'on me dise pas troll,ce serait une insulte.

Revenir vers « Autisme - Parlons en »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités