Penser un système d'échange autiste ... ?

Forum de discussions sur l'autisme et les troubles associés
Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 289
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Penser un système d'échange autiste ... ?

Messagepar manu » 20 Août 2017, 10:11

Bonjour à tous.

SAtedi à réussi à proposer une réponse au plan autiste 4 de la HAS. =D>
L'inadaptation des systèmes administratifs préformatés à ainsi pu être expérimenté, et exprimées.

D'où la question : Peut-on arriver à penser un système d'échange plus efficace pour exprimer une voie autistes?

C'est question que je vous pose, et a laquelle j'attends avec curiosité vos réponses.


Voici la mienne :
Je prétend me tenir à une position excentré, de l'autisme, et de la norme, et mon point de vue s'inspire beaucoup des propos tenus par des membres de SAtedI dans la réponse à la consultation

* Il me semble que l’expression dont on parle ici est celles des autistes hyper synaptiques, donc que dans ce sous cadre d'acceptation la réponse est très clairement que oui, on peut aisément améliorer beaucoup de choses.

* Date fixe et temps long. Annuel, pluri-annuel, il faut un horizon lointain posé longtemps à l'avance.
Je propose une métaphore visuelle :
La norme utilise une route balisé faite d'une suite de repère fixe, comme un tour de France.
L'autisme (hyper-synaptique) à besoin de liberté d'évolution selon un principe bien établie, comme un Vendée globe (la course autour du monde en bateau)


* Il faut restreindre les découpages préalable à la consultation. Un sujet complexe est "normalement très prédécoupé" pour simplifier. Hors en cas d'hyper traitement globale, ce prédécoupage équivaut à une démultiplication du travail à accomplir.
C'est comme un Vendée globe avec des sections obligatoires balisée comme une route, ce qui rend impossible de déployer la force de traitement de l'information des hyper-synaptiques.

* Fixer le forme a laquelle il faut aboutir pour permettre le traitement par la norme.
Autant la moyen doit être laissé libre pour permettre une évolution autre, autant le point d'arrivé doit être défini pour être intégrable par la pensée normée.
Nombre de page, nombre de chapitre (pas en centaine comme l'actuelle!), ...

* Etre un préalable. Dans la consultation tout était fait, en plus d'être balisé les recommandation sont rédigé en détail, et le seul boulot laissé était de noter et de commenter. Rien qui permette la moindre ouverture hors du cadre pré-établis.
Si les 7 ou neuf points était libre, et que les recommandation avait du être faite sur la base d'une expression autiste, infiniment légitime puisque centrale, alors le résultat aurait été tout autre, c'est absolument certain a mes yeux.


J'arrête là, c'est une constellation de repère qui, avec les vôtres, pourrait peut-être permettre de suivre un cap. (pour continuer la métaphore)
Mon analyse sur le fond peux se lire ici.

Revenir vers « Autisme - Parlons en »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités