Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Expression libre sans lien avec l'autisme.
Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 11 Oct 2013, 21:39

Ce soir, au programme c'est :
- visite sur SAtedI;-)
puis
- lecture. J'ai commencé un roman de Doris Lessing Mara et Dann. (je reprends la lecture de romans après avoir cessé depuis longtemps).
et ce sera dodo.

Et pour vous, c'est quoi le programme de cette fin de soirée?

Nana

Inconnu992

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar Inconnu992 » 11 Oct 2013, 22:43

-Mise en ligne de mon intervention de ce matin a la cgpme

-Une lettre salée au médiateur de France info pour avoir laisse le pr berstein de la cours de cassation opérer une confusion entre scysophrenie et asperger.Au sujet de la tuerie de Newton.

Pas envie qu'un mauvais expert détruise tout le boulot fait pour changer le regard porte sur le SA.

C'est indigne d'une démocratie.Berstein en prison!

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 13 Oct 2013, 21:53

**
***
Je comprends ta colère, UB. Toutefois, je voudrais discerner dans ce que tu as dit : émotion et pensée.

Commentaire dans le texte, UB:

Updating-Boy a écrit :-Mise en ligne de mon intervention de ce matin a la cgpme


Peux tu me donner le lien en mp, stp? Merci.

Updating-Boy a écrit :-Une lettre salée au médiateur de France info pour avoir laisse le pr berstein de la cours de cassation opérer une confusion entre scysophrenie et asperger.Au sujet de la tuerie de Newton.

Pas envie qu'un mauvais expert détruise tout le boulot fait pour changer le regard porte sur le SA.

C'est indigne d'une démocratie.Berstein en prison!


2 commentaires:
Une démocratie c'est, au contraire, un lieu où tout individu peut s'exprimer librement (donc toi, Bernstein);
tant que celui qui parle n'appelle pas directement à la haine laquelle générerait des conflits dans la cité.

Exemple, je te qualifie d'un mot raciste dans un lieu public, je prêche pour monter un groupe d'individus contre un autre groupe, etc.

Ce que tu pourrais faire est d'écrire un mél à Mr Bernstein pour lui dire ce que tu penses de sa prestation radiophonique et pourquoi.

UB, tu es en colère et tu le montres en t'exprimant ainsi, je veux dire sans discernement. C'est ainsi quand on écrit tout de suite après avoir vécu un événement qui nous a retourné.

Discerner c'est ne pas mélanger, c'est prendre la mesure d'une situation
Ici, ton
- Etat de colère = vouloir du mal sur l'instant et légitimement à celui/celle qui est la cause de la souffrance, de la destruction engrangée, du mal ressenti (ici, à Mr Bernstein pour avoir publiquement confondu schizo & aspie) ET
- Traitement peu civilisé des êtres humains : faire de la prison pour avoir eu un discours incompétent serait un châtiment non disproportionné. De surcroît, tu demandes à ce qu'il soit emprisonné pour cause de ta colère, ce qui serait très non-démocratique.

Donc, j'en conclus que tu étais très en colère quand tu as posté ce message et que tes paroles parlent de ton état émotionnel plus que de tes positions idéologiques ou politiques.
Dit autrement, c'est avec tes émotions que tu as parlé et non avec ta raison. Le mieux est encore de parler en étant motivé par les émotions tout en réfléchissant à ce qu'on écrit.

J'insiste sur ce point -ce qui n'est pas dans mes habitudes- car celui qui te lit et qui ne fait pas la différence peut croire que tu es intolérant, fanatique.
Ce qui ne te correspond pas, je le sais.

Nana

Inconnu992

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar Inconnu992 » 14 Oct 2013, 13:35

Participation du 11/10/2013

Mesdames,Messieurs

Certains handicaps sont considérés comme invisibles,donc on n'en tient pas compte.C'est le cas du syndrome d'Asperger.75000 adultes sont touchés.

Ceux peu nombreux qui ont pu accéder aux études supérieures sont bien qualifiés et se sont spécialisés parfois en fonction d'intérêts spécifiques (informatique, recherche,comptabilité).Et pourtant ces profils ne trouvent pas d'emploi : on a même le cas de cadres ayant quatre masters dont ,HEC,école d'ingénieur, master en communication,master en marketing.

Les chefs d'entreprise,managers opérationnels,chargés de mission RH,consultants en ressources humaines n'ont reçu aucune sensibilisation particulière à ce type de handicap. Ainsi ils passent à côté de véritables talents.

Pourquoi refuser d'embaucher quelqu'un ayant choisi son métier en adéquation avec ses intérêts spécifiques?

L'incompréhension favorise l'apparition de préjugés et d'handiphobie .




Le syndrome d'Asperger a la réputation d'être un handicap mental et étant géré par les administrations comme tel, nous faisons face à une forte discrimination car le présupposé est que nous sommes idiots, éventuellement savants sur certains points restreints mais surtout idiots.

Nous devons donc cacher notre handicap pour accéder à l'emploi, à la formation et même aux relations personnelles. 

Pourtant il existe une autre voie.Lorsque j'ai été embauché à la Banque de France,peu d'aménagements ont été nécessaires pour me permettre de remplir mes tâches .

Une journée de sensibilisation préalable à l'embauche fut organisée.Je suis allé à la rencontre de mes collègues de travail .Cet échange m'a permis d'expliquer en quelques mots ma manière de fonctionner en milieu de travail puis de comprendre les méthodes de travail ,de communication et surtout,d'avoir conscience des usages professionnels.

Cela m'a permis en quinze jours de m'intégrer dans le collectif et de développer mon professionnalisme.

J'ai bénéficié d'un aménagement matériel de mon poste avec acquisition d'une lampe de bureau et d'une règle qui m'ont permis de rendre un travail sans fautes.

Pourquoi ce qui a marché à la Banque de France ne pourrait être généralisé dans les autres entreprises?



Lorsque le recruteur n'a pas été sensibilisé à la problématique du SA ,ses préjugés l'empêchent de reconnaître la valeur du candidat.

Spécialistern,PME anglaise en informatique disposait d'une main d'oeuvre exclusivement Asperger qui avait une grande compétence en informatique.Ils étaient aussi productifs car leurs intérêts spéciaux centrés sur l'informatique leur avaient permis d'avoir un savoir- faire,reconnu par les clients.

Autre exemple avec le fabricant de progiciels SAP :cette entreprise a réalisé plusieurs expériences en Allemagne.Ils ont embauché des consultants Aspergers et se sont rendus compte que leur productivité dépassait celle d'un informaticien indien.

Ainsi ,messieurs,quand vous avez dans votre bureau,quelqu'un ayant comme intérêt spécial une compétence que vous recherchez,il sera aussi productif qu'un neurotypique(nom donné aux non Aspergers) pour un salaire identique.



Et quid du relationnel?

Il faut appeler un chat un chat, vous ne pouvez pas demander à ce type de personnel de faire parfaitement son travail et de rester auprès de la machine à café à bavarder avec les collègues.Vous obtiendrez d'eux le respect des codes sociaux usuels mais pas la maîtrise de la conversation conviviale. Ayez bien conscience,qu'il est nécessaire de sensibiliser en amont tous les collègues des particularités du travailleur aspie. Enfin,laissez lui quelques moments de pause et de calme.


Je vous connais.Oui je sais me direz vous la crise....

Mais si vous pouvez et vous devez embaucher des talents décisifs,embaucher,même en cdd ce type de profil vous permettra de disposer d'une ressource rare et d'augmenter votre compétitivité.



nana a écrit :**
***
Je comprends ta colère, UB. Toutefois, je voudrais discerner dans ce que tu as dit : émotion et pensée.

Commentaire dans le texte, UB:

Updating-Boy a écrit :-Mise en ligne de mon intervention de ce matin a la cgpme


Peux tu me donner le lien en mp, stp? Merci.

Updating-Boy a écrit :-Une lettre salée au médiateur de France info pour avoir laisse le pr berstein de la cours de cassation opérer une confusion entre scysophrenie et asperger.Au sujet de la tuerie de Newton.

Pas envie qu'un mauvais expert détruise tout le boulot fait pour changer le regard porte sur le SA.

C'est indigne d'une démocratie.Berstein en prison!


2 commentaires:
Une démocratie c'est, au contraire, un lieu où tout individu peut s'exprimer librement (donc toi, Bernstein);
tant que celui qui parle n'appelle pas directement à la haine laquelle générerait des conflits dans la cité.

Exemple, je te qualifie d'un mot raciste dans un lieu public, je prêche pour monter un groupe d'individus contre un autre groupe, etc.

Ce que tu pourrais faire est d'écrire un mél à Mr Bernstein pour lui dire ce que tu penses de sa prestation radiophonique et pourquoi.

UB, tu es en colère et tu le montres en t'exprimant ainsi, je veux dire sans discernement. C'est ainsi quand on écrit tout de suite après avoir vécu un événement qui nous a retourné.

Discerner c'est ne pas mélanger, c'est prendre la mesure d'une situation
Ici, ton
- Etat de colère = vouloir du mal sur l'instant et légitimement à celui/celle qui est la cause de la souffrance, de la destruction engrangée, du mal ressenti (ici, à Mr Bernstein pour avoir publiquement confondu schizo & aspie) ET
- Traitement peu civilisé des êtres humains : faire de la prison pour avoir eu un discours incompétent serait un châtiment non disproportionné. De surcroît, tu demandes à ce qu'il soit emprisonné pour cause de ta colère, ce qui serait très non-démocratique.

Donc, j'en conclus que tu étais très en colère quand tu as posté ce message et que tes paroles parlent de ton état émotionnel plus que de tes positions idéologiques ou politiques.
Dit autrement, c'est avec tes émotions que tu as parlé et non avec ta raison. Le mieux est encore de parler en étant motivé par les émotions tout en réfléchissant à ce qu'on écrit.

J'insiste sur ce point -ce qui n'est pas dans mes habitudes- car celui qui te lit et qui ne fait pas la différence peut croire que tu es intolérant, fanatique.
Ce qui ne te correspond pas, je le sais.

Nana


J'ai mis mon discours en couleur.

Oui j'étais très en colère quand j'ai écrit ce message.

Mais si la démocratie reconnaît la liberté d'expression et d'opinion ,elle s'arrête là ou commence celles des autres.Encore plus pour un expert juridique de la chambre criminelle dont l'amalagame entre scysophrénie et syndrome d'asperger me paraît malvenu.

Car cela suggère d'abord une idée tout à fait fausse est très largement réfuté par tony atwood et par le pr cohen.

Ensuite venant d'un service public comme france inter,ce type d'amalgame peut justifier des comportements d'un autre temps et d'un ancien régime qu'il a fallut anéantir.

C'est ensuite se moquer des citoyens autistes qui subissent de la part de la france une véritable ségrégation scolaire et sociale venant de préjugés handiphobes de l'espère de ce pr.

Et de toute façon,asperansa a activement fait des mails au médiateur de france inter dont d'ailleurs un rectificatif de cette émission aura lieu.

Il y aura un rectificatif à l'antenne la semaine prochaine (source David Heurtevent).


Autism right watch avait d'ailleurs bien pris soin de démentir l'assertion faite par le journal libération sur la tueurie de Newton.

Rendez vous compte vous même de la chose,après tout:

http://www.franceinter.fr/emission-serv ... a-violence

lors de cette émission,t
"Emission « Service Public » sur France inter dont le thème est: les serial killers et les tueurs de masse (mass murderers)
Serge Bornstein, neuropsychiatre, expert auprès la Cour de cassation , a dit ; « Ils font partie du trouble explosif isolé, qui est en général l’affaire de schizophrènes patentés qui sont dans ce monde de clivages dont une forme s’est détachée récemment et avec insistance qui est le « syndrome d’Asperger » qui est une variété de schizophrénie qui ne fait pas sa preuve et qui est susceptible de prendre de multiples facettes. »
Vers 13,30 mn
Vous pouvez commenter ici :
http://www.franceinter.fr/emission-serv ... a-violence

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 15 Oct 2013, 23:57

Okay, UB.

Je lirai ton post demain. Je vais sûrement le déplacer et ouvrir un Fil de discussion dédié car ici,
c'est un fil généraliste, pour prendre des nouvelles les-uns les-autres.

Bonne nuit à vous, qui me lisez.

Nana

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 21 Oct 2013, 03:08

**
***
Ceci est pour Joffrey:

Comment vas-tu?

T'es-tu fais un ou une ami, Joffrey?


J'ai écris à ton propos en 2 endroits:

viewtopic.php?f=3&t=6053&p=111596#p111596

viewtopic.php?f=16&t=4485&p=111595#p111595

bye

Nana

Avatar de l’utilisateur
dorry
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1763
Inscription : 05 Juil 2008, 23:07
Localisation : province de Quebec, Canada

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar dorry » 21 Oct 2013, 20:40

Je comprend la curiosité de certains à savoir comment va l'un ou l'autre, mais c'est à eux de venir, pas à nous d'aller les chercher par la main.
Chacun a sa vie, ses projets, sa façon de gérer son temps, ce qui regarde qu'eux-mêmes.

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 23 Oct 2013, 16:25

A propos de : 1 acte, 2 points-de vue.
Celui de Dorry, celui de Nana, qui s'opposent sans s'annuler.


dorry a écrit :Je comprend la curiosité de certains à savoir comment va l'un ou l'autre, mais c'est à eux de venir, pas à nous d'aller les chercher par la main.
Chacun a sa vie, ses projets, sa façon de gérer son temps, ce qui regarde qu'eux-mêmes.


    Schémas de ce que tu as dit, Dorry:
    X -curieux de, voudrait avoir des nouvelles de Y -> sa demande est non recevable (non permise?)
    Y -renseigne (sur sa vie) X de sa propre initiative seulement-> recevable (permis).


Bonjour Dorry, je réagis:

Nana est curieuse de Jacques ou de Y (qui a écrit sur SAtedI) parce qu'elle a de l'intérêt (de la considération pour) lui.
Nana aimerait savoir comment va Jacques. Nana souhaiterait avoir de ses nouvelles.
Dans ce but, Nana établit le contact en écrivant sur le forum qu'elle pense à Jacques, qu'elle se demande si ça va pour lui.

Même situation dans un contexte physique:
Nana a lu Jacques auparavant, elle pense à lui et aimerait avoir de ses nouvelles. Nana établit le contact pour lui demander des nouvelles: en prenant le téléphone, en lui écrivant une lettre ou un mél ou quand elle le croise dans la rue elle le salut et lui demande.

Quelle que soit la situation, le contexte (physique ou virtuelle):
pour avoir des nouvelles de quelqu'un il faut qu'il y ait eu un demandeur X (qui ait eu envie de savoir, qui ait eu de l'intérêt pour un autre /pour quelque chose le concernant) + il faut qu'il (X) établisse un contact en direction de la personne de qui il souhaite avoir des nouvelles (Y).
Tout comme pour donner des nouvelles de soi à quelqu'un , Y doit savoir si l'autre (X) est intéressé à en recevoir sinon c'est Y qui imposerait à X des nouvelles de lui-même. En effet, tu (Y) donnes de tes nouvelles mais il/elle (X) s'en fout peut-être.
Conclusion:
Donner des nouvelles est un acte réciproque
. (=acte qui s'inscrit entre 2 personnes, du stade de l'initiative-demande au stade de la production-réponse).

Vouloir avoir des nouvelles de quelqu'un, prendre des nouvelles de quelqu'un
c'est un événement banal dans la vie en société. Et pourtant, quand une personne a de la considération pour toi ou pour ce que tu as fait et qu'elle t'approche parce qu'elle est sincèrement intéressée par comment tu vas -> cette disposition, cette demande de rapport est, objectivement, de valeur positive (c'est bénéfique pour la relation, pour les 2 a priori).
En résumé: c'est un acte valorisant dans la relation.

.../...

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 23 Oct 2013, 17:14

Et si l'autre (Y) ne veut pas (de demande de mise en) relation?
-> il est libre de le dire au demandeur (X)
-> ou il est libre de ne pas répondre au demandeur ( très facile de ne pas répondre via internet).

Mais en aucun cas le fait que X demande à Y de ses nouvelles ne constitue un acte de force contre lui.

- - - -DETAIL:

J'ai expliqué cela en reprenant tes mots, ici:

    Schémas de ce que tu as dit, Dorry:
    X -curieux de, voudrait avoir des nouvelles de Y -> sa demande est non recevable (non permise?)
    Y -renseigne X de sa propre initiative seulement-> recevable (permis).
    Raison: parce que ce sur quoi Y va renseigner l'autre est le contenu de sa vie donc personnel.

Dit autrement, (j'interprète ainsi:)
comme je vis ma vie comme je veux, personne ne peut vouloir savoir quelque chose de son contenu.
-> c'est inexact: que X éprouve l'envie de savoir à propos de Y est un processus qui est indépendant de Y.
=> Y peut avoir sa vie; X peut avoir un intérêt pour un aspect de cette vie. C'est un fait.

comme c'est ma vie, son contenu est personnel ou privé c'est donc moi qui décide ce que j'en dis, à qui.
-> exact. Le choix qui est mien est donc de décider si j'en parle, ce que j'en dis, quand, à qui.

    Appliqué au contexte d'une demande, du souhait de X d'avoir de mes (Y) nouvelles:
    mon choix est

    - Oui, je (Y) donne des nouvelles à X
    - Non, je n'en donne pas.
(c'est ça la liberté d'agir: prendre en compte l'autre tout en respectant ce qu'on veut soi)

Avec les conséquences:
- si j'en donne, je réponds et je jouirai de l'interaction.
- si j'en donne pas: je réponds pas ou je réponds "merci mais pas dispo", "souhaite pas communiquer". Et il n'y aura pas d'interaction.

Au final: l'ACTE de demander des nouvelles montre que je m'intéresse de manière neutre ou bienveillante à une personne qui a eu écrit sur SAtedI à un moment. C'est aussi un acte qui met EN RELATION (ne peut aboutir que si un message est signifié puis envoyé puis reçu par le destinataire). Celui qui reçoit la demande peut voir l'intérêt que je lui porte: libre à lui ensuite, d'y répondre ou pas.
Ainsi, une demande, un souhait, un voeu, une invitation concernant autrui, dans un contexte clairement identifiable et connu (SAtedI), et qui est formulé dans des mots neutres ou qui n'est pas accompagné d'un geste physique contraignant envers l'autre (le toucher, etc.) est un acte ouvert et libre. En effet, cet acte s'inscrit dans une mise en relation potentielle si le destinataire DECIDE d'y répondre. Sinon, il n'y répond pas et c'est clos.

Je tiens compte de ce que je sais d'une personne. Si je sais qu'elle considère une demande comme étant un acte invasif: je lui demanderai rien. Ou si, je l'aime beaucoup, je lui demanderai: "qu'elle demande puis-je te faire et que tu ne ressentiras pas/ ne vivra pas comme étant un acte négatif envers toi?"

- - -
Mots clef:
I : souhait envers autrui / intérêt, considération / montrer ce qu'on pense pour, ressent envers lui / lui signifier-établir le contact / autrui Reçoit demande / Y décide de répondre ou pas. -
II : mouvement vers l'autre / démarche demande-mise en relation / liberté d'accepter - de refuser pour le destinataire.

Nana

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3617
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: Des nouvelles de nous, SAtedIens...

Messagepar nana » 30 Oct 2013, 21:47

Goodnight

Nana


Revenir vers « Autour d’un café… »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités