energie adverse

Expression libre sans lien avec l'autisme.
Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3621
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

to live in the jungle +OCD + accumuler

Messagepar nana » 12 Avr 2010, 16:55

oui, je comprends.

J'ai au moins 2 problèmes:
a. d'énergie,
b. de dépendance.

Il serait facile de pouvoir me lever, faire ma toilette, déjeuner, m'isoler pour réfléchir à mon agenda du jour puis d'enchainer sur ce que j'ai à faire.

Mais ce n'est pas le cas. J-habite dans un lieu qui est à peine habitable
donc je dois lutter pour faire les trois premiers points. Ensuite, à chaque chose que je fais je dois inclure d'atteler mon compagnon qui ne bouge que si je lui donne 30 mns de temps de travail régulièrement dans la journée ou si c'est pas possible dans la nuit. Si je ne les lui donne pas soit il dort (avec ou sans somnifère) soit il pète un cable bref, on se dispute pour n'importe quoi (dans la mesure où il est "irrascible", "instable", "hypernerveux"?).

L'expression clef , que je dis maintenant est qu'il est "Obsessive Compulsive Disordered" à 99%.

Quand j'ai posté le message "colère" , le motif était;
- que j'avais passé 3Omn à chercher mon portable qui était tombé dans un endroit insoupçonnable.(je l'ai retrouvé)
- que je devais repasser du temps à chercher la paire de sizeaux qui servirait à faire la découpe d'articles de journaux pour aider mon compagnon dans cette activité qui l'obsède...
J'ai dit non! et je suis sortie; sachant que j'avais 40% de risques de chercher et de ne pas la trouver. Sans ciseaux pas de moyen de l'aider.

J'explique: il n'y a quasiment plus de surface habitable au sol dans l'habitat qui est le notre. Mon compagnon accumule et ne jette rien depuis 3 ans.

Dans ces conditions, quoi que je décide de faire, je suis freinée par le faite de devoir m'organiser où l'entreprendre à partir d'un endroit , certe privé, qui ressemble à une jungle. (j'ai oublié le mot en français).

Sans énergie volontaire de ma part, je ne survivrais pas dans cet espace de vie ni dans ces conditions de non aménagement matériellement.

:cry:


nana


nana

samoju
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 543
Inscription : 27 Juin 2005, 23:02

Messagepar samoju » 12 Avr 2010, 17:31

1 Déterminer 2 espaces distincts
2 Définir visuellement une limite à ton espace
3 Définir que si l espace n est pas respecté tu jettes ce qui est dans le tien ( et le faire !!!!)
4 Ranger ton espace avec une place pour chaque chose

Ceci me semble être un prémisse obligatoire.

Avatar de l’utilisateur
kikuta
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 218
Inscription : 29 Mars 2010, 15:44

Messagepar kikuta » 12 Avr 2010, 20:14

Nana, depusi combien de temps vit tu avec ton ami?

ces problemes de ciseaux, clefs, etc sont ils frequents?

Si ils le sont, pourquoi nas tu pas mis en place un plan "dorganisation de vie" avec un double , voir un triple des choses usuels utils et les garder a un endroit sur de ton espace personnel de vie ( exemple, ratelier ou etagere pour outils ).

-----------------------------------------------------------------------

Pour revenir a la colere... jai vraiment, mais alors VRAIMENT beaucoup de choses a dire la dessus.
La force positive de la colere?
Cest celle qui me permet de toujours etre la. De ne mettre pas tirer une balle, il y a deja de ca plusieurs annees.

Pour moi exprimer sa colere en grognant, de plus si cest en lair et non en letat de dialogue a quelqu un, cest inutile. Dun moins cest une energie gaspille. Quelle soit negative ou positive.

Jimagine ca comme une sorte daspirateur-recyclateur ( ca se dit? :? )
Tout ce que lon encaisse dans la vie, il faut savoir l accepter et le transformer en quelque chose qui soit pure. Ca peut etre un choix de vie ou daction: exemple: humanitaire
ou des activites exutoires comme la musique, ..les arts..etc.

Ce qui me rend en colere cest par dessus tout cette imcomprehension devant un probleme et le fait detre esclave. De ne pouvoir rien dire, rien changer au destion, car mon destion est lie aux ordres superieurs que je ne controlent pas.
Et ces superieurs ne sont pas la pour vous entendre pleurnicher ou vous affirmer.

Un chef detat a dit je crois " je veux un peuple de travailleur, pas un peuple de penseurd ".
Moi je veux un droit de parole, une rebellion. Mais on men empeche. et Ces gens se bouchent les oreillles.

Dans mon cas il faut que cette colere se transforme en quelque chose sinon jaurais deja explose depuis longtemps.

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3621
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Messagepar nana » 13 Avr 2010, 05:38

Nana, depusi combien de temps vit tu avec ton ami?

20 ans.

ces problemes de ciseaux, clefs, etc sont ils frequents?


Non, moins qu'avant mais quand ça arrive j'enrage devoir chercher à cause du lieu qui est super encombré.

Si ils le sont, pourquoi nas tu pas mis en place un plan "dorganisation de vie" avec un double , voir un triple des choses usuels utils et les garder a un endroit sur de ton espace personnel de vie ( exemple, ratelier ou etagere pour outils ).


Bonne idée: j'achèterai les fournitures usuelles de travail en double le mois prochain.

-----------------------------------------------------------------------

Pour revenir a la colere... jai vraiment, mais alors VRAIMENT beaucoup de choses a dire la dessus.
La force positive de la colere?
Cest celle qui me permet de toujours etre la. De ne mettre pas tirer une balle, il y a deja de ca plusieurs annees.


C'est exactement ce que j'ai écrit quelque part sans l'avoir jamais posté!
C'est parce que je suis viscéralement une révoltée -à cause de mon histoire personnelle traumatisante- que je reste debout et que je lutte y compris avec mes poings.

J'ai survécu à la période où après le suicide de ma mère (succédant à celui d'un cousin que j'aimais, qui s'est tué à 20 ans) je me suis remise en question et j'ai été prise de panique à l'idée que se suicider était , peut-être , atavique. Autrement dit, j'allais ME suicider un jour...
Quelques années après, mon frère s'est tué suivant littéralement l'exemple de ma mère. Dans ce cas, je n'ai pas été saisi par des doutes existenciels car JE SAVAIS depuis quelques années déjà que je voulais vivre!

La colère jetée à la figure de celui qui m'enchaîne et dont je ne comprends pas les motifs parce qu'il ne parle pas et parce qu'il vit passivement et comme un captif. C'est de la révolte, en réalité, que j'éprouve.



"Pour moi exprimer sa colere en grognant, de plus si cest en lair et non en letat de dialogue a quelqu un, cest inutile. Dun moins cest une energie gaspille. Quelle soit negative ou positive."
"Jimagine ca comme une sorte daspirateur-recyclateur ( ca se dit? )
Tout ce que lon encaisse dans la vie, il faut savoir l accepter et le transformer en quelque chose qui soit pure. Ca peut etre un choix de vie ou daction: exemple: humanitaire
ou des activites exutoires comme la musique, ..les arts..etc."


Ma thérapeute m'a expliqué que lorsqu'on avait vécu ce que j'avais vécu, il y avait 3 possibilités de s'en sortir:
a. l'art,
b. l'humanitaire
c. une cause

Amicalement, Reuven Feuerstein m'a recommandé de reprendre mes études en littérature , me faisant comprendre que j'avais un don et que je pourrais écrire et captiver mes lecteurs et leur donner du bonheur mais il m'a aussi conseillé d'enseigner l'anglais. Il l'a dit d'une manière significative: "Utilisez l'anglais pour manger et la littérature pour rêver".
[bold]"


Ce qui me rend en colere cest par dessus tout cette imcomprehension devant un probleme et le fait detre esclave
"[/bold].

C'est exactement ce que je vis, ce que je ressens. C'est une torture!

"De ne pouvoir rien dire, rien changer au destion, car mon destion est lie aux ordres superieurs que je ne controlent pas.
Et ces superieurs ne sont pas la pour vous entendre pleurnicher ou vous affirmer
."

Parles tu de TES supérieurs hiérarchiques ou des S.H. en général, kikuta?

Un chef detat a dit je crois " je veux un peuple de travailleur, pas un peuple de penseurd ".
Moi je veux un droit de parole, une rebellion. Mais on men empeche. et Ces gens se bouchent les oreillles.

Dans mon cas il faut que cette colere se transforme en quelque chose sinon jaurais deja explose depuis longtemps
.

C'est le cas pour moi, je suis depuis qlq mois en train de transformer cette colère en qqch de bon et j'ai, de ce fait, développé une meilleure "preignance" sur mon monde extérieur. Mais je ne suis pas encore tirée d'affaire! L'autre raison qui fait que j'arrive à agir c'est que j'ai plus d'assurance -je n'ai presque plus de peur sociales-.


samoju, tu as dit:
* Déterminer 2 espaces distincts
** Définir visuellement une limite à ton espace
*** Définir que si l espace n est pas respecté tu jettes ce qui est dans le tien ( et le faire !!!!)
**** Ranger ton espace avec une place pour chaque chose

Ceci me semble être un prémisse obligatoire.


Comme je suis d'accord, samoju!, et je l'ai appris dans mon sang!
Seulement, à moins que j'aille vivre ailleurs, c'est pour l'instant impossible.
Mon compagnon s'acharne à déménager ses affaires mais le problème est , comment dire, qu'il requiert mon assistance pour déménager et que la manière dont il s'y prend risque de nous voir quitter les lieux dans 100 ans!
J'ai commencé à parler de prendre une chambre où j'irai régulièrement pour me ressourcer ou simplement pour avoir une base. La négociation fut TRES dure mais il a néanmoins accepté sous certaines conditions. Dernièrement, j'ai perdu du terrain sur cet "acquis" car j'y réfère à chaque fois dans la colère donc il croit que je veux le quitter...D'autre part, je sais que le jour où je louerai ma chambre, je n'aurai plus un centime pour vivre. Par conséquent, je dois passer à l'étape supérieure et que j'ai décidé: enseigner l'anglais. Au fait, je suis d'accord avec R.F., ce n'est pas lui qui a décidé pour moi. L'anglais, les personnes et l'autisme et dialoguer ont toujours été mes passions.



nana.

Inconnu992

Messagepar Inconnu992 » 13 Avr 2010, 07:56

Comme je suis d'accord, samoju!, et je l'ai appris dans mon sang!
Seulement, à moins que j'aille vivre ailleurs, c'est pour l'instant impossible.
Mon compagnon s'acharne à déménager ses affaires mais le problème est , comment dire, qu'il requiert mon assistance pour déménager et que la manière dont il s'y prend risque de nous voir quitter les lieux dans 100 ans!
J'ai commencé à parler de prendre une chambre où j'irai régulièrement pour me ressourcer ou simplement pour avoir une base. La négociation fut TRES dure mais il a néanmoins accepté sous certaines conditions. Dernièrement, j'ai perdu du terrain sur cet "acquis" car j'y réfère à chaque fois dans la colère donc il croit que je veux le quitter...D'autre part, je sais que le jour où je louerai ma chambre, je n'aurai plus un centime pour vivre. Par conséquent, je dois passer à l'étape supérieure et que j'ai décidé: enseigner l'anglais. Au fait, je suis d'accord avec R.F., ce n'est pas lui qui a décidé pour moi. L'anglais, les personnes et l'autisme et dialoguer ont toujours été mes passions.




C'est bon le courage.....

En tête me vient un film de lelouche:le courage d'aimer.

samoju
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 543
Inscription : 27 Juin 2005, 23:02

Messagepar samoju » 13 Avr 2010, 15:57

Bon je discerne plusieurs problèmes . J'ai un peu les mêmes avec yoyo.

1 Peur d être quitté .

C'est un truc un peu viscieux parce que dans l absolu il existe toujours une possiblité donc pas de moyen de sécuriser correctement la personne.

Moi j ai défini une chose : J'ai accepté la personne comme elle est et je ne souhaite pas la changer , je prend donc les problèmatiques de yoyo comme étant la norme et même si je peux m ennerver cela ne peut pas être une cause de rupture ( sinon j aurai pas commencé ).

Malgré cela yoyo reste inquiet à chaque problème qui se pose.
Je dirai pas que je le suis jamais parce qu il a déjà dit " qu il ferrait le maximum pour que ça marche " mais c est encore une notion abstraite :P

Mais cela ne veut pas dire que chacun ne met pas en place des stratégies pour que la vie en communauté soit vivable .

2 Mauvaise compréhension

Je pense donc que tu peux essayer un " contrat de vie correcte " avec ton compagnon , avec yoyo au départ nous avions chacun écrit nos choses obligatoires et ensuite nous avons trouvé des solutions.

Ton compagnon doit comprendre que ce n est pas négatif mais positif afin que votre vie soit meilleure.

Donc tu établis un règlement. Chacun des deux marque ses obligations pour vivre correctement. Et ensuite il faut réfléchir à matériellement les rendre réalisables.

3 Fixation d un temps d essai du réglement

Afin qu il y ait moins de pression tu peux définir un temps d essai. Le fait que cela puisse être modifier fera que ce sera moins dur à faire parce que pas définitif :wink:

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3621
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

essai

Messagepar nana » 14 Avr 2010, 00:49

ok, je passe à la pratique: je vais suggérer qu'on fasse un contrat ajustable après période d'essai.

au moins on pourra se reposer sur quelque chose et j'espère qu'on sera encouragés à mieux faire.

nana

Avatar de l’utilisateur
dorry
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1763
Inscription : 05 Juil 2008, 23:07
Localisation : province de Quebec, Canada

Messagepar dorry » 14 Avr 2010, 01:33

samoju a écrit :3 Fixation d un temps d essai du réglement

Afin qu il y ait moins de pression tu peux définir un temps d essai. Le fait que cela puisse être modifier fera que ce sera moins dur à faire parce que pas définitif :wink:


J'aime bcp celui-ci, bien pensé :wink:

Avatar de l’utilisateur
nana
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 3621
Inscription : 09 Août 2009, 03:04
Localisation : Europe
Contact :

Re: to live in the jungle +OCD + accumuler

Messagepar nana » 27 Fév 2015, 19:22

Bonjour, l'enfer de vie que je décrivais avoir vécu en 2010 porte le nom de

- SYLLOGOMANIE
du grec σύλλογος « rassemblement »

- ou Trouble de l'accumulation Compulsive.

Depuis 2013 il est dissocié des TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs)
et considéré comme une maladie mentale à part entière.

En fait, on ne sait pas grand chose sur comment ça arrive...

L'IMPORTANT à savoir est que CA SE SOIGNE !! ! ! ! ![/color]

    Que vous souffriez ou un proche des conditions de vie exécrable (par entassement des affaires au point d'être enterré vivant chez soi) que cela amène
    ou des conséquences mortifères que cela peut provoquer
    telles que
    - de la désocialisation par l'isolement, la honte face au regard de l'autre (par exemple, recevoir chez soi)
    - une immobilisation du corps
    - ou de la volonté = la dépression

    SACHEZ que VOUS POUVEZ AVOIR de l'AIDE pour EN SORTIR

- - - - - -

Pour lire un exemple de difficulté de vie rencontrée, ci-dessous une description dans ma vie en 2010
-> en bleu dans le texte:

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/fr ... 29329.html

nana a écrit :oui, je comprends.

J'ai au moins 2 problèmes:
a. d'énergie,
b. de dépendance.

Il serait facile de pouvoir me lever, faire ma toilette, déjeuner, m'isoler pour réfléchir à mon agenda du jour puis d'enchainer sur ce que j'ai à faire.

Mais ce n'est pas le cas. J-habite dans un lieu qui est à peine habitable
donc je dois lutter pour faire
les trois premiers points. Ensuite, à chaque chose que je fais je dois inclure d'atteler mon compagnon qui ne bouge que si je lui donne 30 mns de temps de travail régulièrement dans la journée ou si c'est pas possible dans la nuit. Si je ne les lui donne pas soit il dort (avec ou sans somnifère) soit il pète un cable bref, on se dispute pour n'importe quoi (dans la mesure où il est "irrascible", "instable", "hypernerveux"?).

L'expression clef , que je dis maintenant est qu'il est "Obsessive Compulsive Disordered" à 99%.

Quand j'ai posté le message "colère" , le motif était;
- que j'avais passé 3Omn à chercher mon portable qui était tombé dans un endroit insoupçonnable.(je l'ai retrouvé)
- que je devais repasser du temps à chercher la paire de sizeaux qui servirait à faire la découpe d'articles de journaux pour aider mon compagnon dans cette activité qui l'obsède...
J'ai dit non! et je suis sortie; sachant que j'avais 40% de risques de chercher et de ne pas la trouver. Sans ciseaux pas de moyen de l'aider.

J'explique: il n'y a quasiment plus de surface habitable au sol dans l'habitat qui est le notre. Mon compagnon accumule et ne jette rien depuis 3 ans.

Dans ces conditions, quoi que je décide de faire, je suis freinée par le faite de devoir m'organiser où l'entreprendre à partir d'un endroit , certe privé, qui ressemble à une jungle. (j'ai oublié le mot en français).

Sans énergie volontaire de ma part, je ne survivrais pas dans cet espace de vie ni dans ces conditions de non aménagement matériellement.

:cry:


nana


nana

Avatar de l’utilisateur
samoju83
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 874
Inscription : 13 Mai 2011, 17:39

Re: energie adverse

Messagepar samoju83 » 03 Mars 2015, 02:58

Je suis contente que tu ais des réponses
Nathalie LECA ( Parent et Formatrice )
"L'avenir appartient aux optimistes "


Revenir vers « Autour d’un café… »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités