Les profils atypiques enfin défendus !!!

Forum de discussions sur l'autisme et les troubles associés
Avatar de l’utilisateur
Nouvelle
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1633
Inscription : 29 Mai 2010, 22:23

Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar Nouvelle » 14 Déc 2016, 08:55

Bonjour tous,

Voici un petit texte et une interview qui m'a comblé de bonheur !!!
J'ai toujours pensé tout ce qu'elle dit cette dame - j'ai toujours essayé d'oeuvrer pour me débrouiller et garder mes jobs. Force est de constater que ma vie professionnelle est un échec, et qu'en plus de 20 ans d'échecs j'ai surtout appris à me taire, me taire, ne plus rien dire, sauf quand par malheur ça sortait quand même bien que je me conditionnais de toutes mes forces à me taire...

Mais je me suis mise à rêver... : est-ce que si j'avais un job, quelqu'un qui explique - j'oserai de nouveau "parler" ?
*******************************************************

Liliya Reshetnyak est une surdouée avec des traits asperger, douée d’une hypersensibilité positive. Elle s’occupe d’intervenir en entreprise pour que tout le monde puisse parler la même langue et se comprendre, mais aussi pour que tous puissent, au travers de ce dialogue restauré, apprendre et s’enrichir du fonctionnement de ses voisins de travail.

Le lien que tisse Liliya en entreprise, c’est le lien de l’intelligence collective. Elle s’adresse aux personnes présentant un profil asperger et du spectre autistique, et aux personnes à cognitions spécifiques.

Mon entreprise existe depuis quatre ans maintenant, je vais l’enrichir prochainement avec des collaborateurs associés. J’accompagne de par l’activité de mon entreprise, des profils qui sortent un peu de l’ordinaire, nous confie-t-elle. Notre ambition est de créer du lien avec les personnes qui travaillent autour de ces sujets, avec notamment une plateforme web. L’idée qu’il y a derrière c’est bien sûr de créer un pont avec l’individu et l’entreprise, pour faire ensemble et avec dans une dynamique d’intelligence collective.

Nous nous donnons pour mission d’aider le monde à comprendre l’impact immensément positif, de ces personnes avec ces profils atypiques. Par ces profils atypiques nous entendons les asperger et autistes de haut niveau, surdoués hypersensibles avec parfois des troubles dys associés, des troubles de l’attention et de l’hyperactivité, parce que ce sont ces personnes que nous connaissons le mieux.

Notre positionnement est de montrer que ces profils atypiques, contribuent énormément à l’intelligence collective, que j’aime appeler intelligence globale, puisque ces personnes arrivent avec une grande partie de leur personnalité. Ils ne sont pas en mesure de la laisser de côté et de cloisonner les choses, comme le font la plupart des gens avec parfois une grande aisance.

Je considère les personnes à cognition spécifique, comme celles qui montrent la voie aux autres, sur le comment arriver à être soi-même de façon naturelle et authentique, dans le milieu professionnel. Je vois cette capacité d’être comme un vrai cadeau dont peuvent s’inspirer d’autres personnes, pour se sentir mieux tout en étant eux même.

Découvrez en intégralité, l’interview de Liliya Reshetnyak


[url]http://www.planete-douance.com/blog/2016/11/23/liliya-reshetnyak-asperger-et-autiste-de-haut-niveau-en-entreprise/
[/url]
"On construit tant de murs et si peu de ponts" Isaac Newton

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 289
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar manu » 26 Fév 2017, 11:19

J'y retrouve pleins des principes universels dont je parle depuis longtemps sur les forums ...

D'abord ce qui 'ma sauté aux yeux c'est que le regard extérieur la dis "avec des traits asperger", tandis que elle se dis "clairement asperger".

Tiens, tiens ...

Ensuite elle dis que plus l'asperger est haut potentiel, plus il y a moyens que les symptômes soit compensés.

Ha ouai?

Chez les femmes les symptômes Asperger sont beaucoup plus subtil => donc des femmes hypersensible a tendance asperger compensent sans savoir pourquoi ...



Et puisqu’elle fonctionne et aide les autres a fonctionner, moi je la trouve bien loin du principe médicale de définition de l'autisme a priori ... Et bien proche de ce dont je crois crois avoir l'aire quant je me dis seulement "me ressentir dans un état apparenté".

Encore une raison pour moi de penser les choses selon une évolution de divers facteurs distincts, parmi lesquelles la sensibilité, le mode de traitement, les moyens de communiquer ...
Ce qui met en avant le facteurs non inclus dans la définition médicale : hypersensibilité qui n'est pas pathologique par défaut.

On dirais le tonneau des Danaïdes, le mythe grec ou il est question de remplir un chaudron percé. Le chaudron c'est le mot autisme, on veux l'emplir de ce qui est positif, or le positif étant exclus par définition de ce qui défini une pathologie, ça ressort aussi vite que c'est entrée.



Pardon, je suis sortis du sujet, mais elle a une position proche de la mienne, autant dans ces conclusion que dans le jugement qu'elle éveille puisque l'interlocuteur refuse de la reconnaître asperger.
Moi j'ai abandonné cette revendication depuis bien longtemps, mais non sans avoir tenu un discours qui rejoint le sien.


NB : le lien url ne fonctionne pas par ce qu'il contiens un caractère invisible "retour à la ligne" après la fin de l'adresse, si on l'enlève ça redonne ça :
http://www.planete-douance.com/blog/2016/11/23/liliya-reshetnyak-asperger-et-autiste-de-haut-niveau-en-entreprise/

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 289
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar manu » 28 Fév 2017, 12:56

En fermant l'onglet du liens je me suis dis ...

C'est assez remarquable de défendre l’existence d'un handicap dans un site appelé planète douance ...


Mais le site ne reconnaît pas le handicap autistique.


L'atypisme enfin défendu dont tu parle nouvelle, ca ne serrais pas celui qui ne permet pas de classer l'autre ni dans les pathologiquement inapte, ni dans les remarquablement aptes ? un domaine qui rapproche du reste du monde même si cet équilibre se fait en grand écart entre hyper capable et hyper incapable.

C'est la question de savoir si ça rime a quelque chose de penser des groupes de gens, doués ou handicapés, autistes ou à haut potentiels, n'est ce pas par nature une folie ?
Et en même temps comment faire sans ? :?

Avatar de l’utilisateur
Nouvelle
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1633
Inscription : 29 Mai 2010, 22:23

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar Nouvelle » 01 Mars 2017, 22:22

atypique, pas atypique... :? :roll:

Il y a des atypismes qui font vachement souffrir je parle d'expériences.
Mais force est de constater que si une personne autiste est prise en charge correctement dès son plus jeune âge, peut-être y a-t-il possibilité de diminuer la souffrance liée à la différence et au rejet que cela engendre.

J'aimerai croire que oui, ça y est, les gamins sont détectés rapidement et rapidement aidé. Pis nous, ben on passe le temps :roll:

Un changement d'époque, celui du tout neurologico-scientifique - ça enlève pas mal de substance à l'humanité, la pensée, le vécu, la quête de ce que finalement fait de nous des autistes, à savoir la quête et la reconnaissance de nos émotions et après quoi en faire. C'est pourtant grâce à ces avancées que l'on parle désormais de l'autisme comme quelque chose d'atypique, ou d'un système cognitif différent et donc de la nécessité d'établir une scolarité adaptée et soudain on se rend compte que la scolarité elle devrait être totalement bouleversée et pas seulement pour les autistes mais pour tous les marmots qui se font écraser par manque de force pour s'accoutumer à la vie scolaire... qui est atypique ?

Mais quelque chose change. Oui, on ne guérit pas de l'autisme mais on peut bien vivre avec pour autant que l'on nous respecte.
C'est probablement ce que suggère ces termes d'atypiques - comme une façon de pousser les autistes à se considérer comme tout le monde - mais tout le monde se sent-il autiste ? Alors pourquoi devoir absolument qualifier ce qui nous différencie des autres ? Peut-être pour nous laisser une porte d'entrée ouverte sur la vie, le monde, la société. Peut-être.

Ca voudrait dire que pour les vieux il faut oublier.

Planète douance ne fait pas la pu des atypiques, si vous allez sur leur site, il y a des articles qui ne prônent pas l'atypisme de l'autisme et informe plus que précisément sur ce que ça signifie que vivre avec cette autisme, aussi léger puisse-t-il être. Il y a même un article sur le QI qui est en train de chuter dans la population et que l'on ose pas le dire... :lol:

Bon mes dernières lectures et visionnage vidéo sur l'autisme ou le monde merveilleux de l'autisme tellement je suis incroyablement fascinée de voir comme les gens désormais savent en parler simplement, presque joyeusement, c'est tellement éloigné de ce que j'ai vécu. Ouf, on a changé d'époque.

j'ai lu : Hibou-Fusée de du handicap à la liberté de Jean Michel Devezeaud

petite vidéo qui démystifie l'asperger : http://tva.canoe.ca/emissions/2filleslematin/videos/mercredi-18-janvier-le-syndrome-dasperger-1515966#.WIZqS9M1xjl.blogger

les vidéos de l'aspie days à l'Ille : http://www.colloque-tv.com/colloques/p-221/salon-aspie-days et Mme Cordeau toujours parfaite pour expliquer

une émission : l'autisme une différence plus qu'une maladie ? https://www.franceculture.fr/conferences/ecole-normale-superieure/lautisme-une-difference-plus-quune-maladie

Bon après tout ça, je trouve qu'on fait fi un peu vite du boulot, de la lutte, du travail, de la volonté, du courage que l'on doit déployer nous les "atypiques" pour être juste "atypique"... et la douleur on en parle pas, et la dépression aux oubliettes, l'anxiété non plus, la vie est bien belle quoi pour les atypiques, vous trouvez pas ?
"On construit tant de murs et si peu de ponts" Isaac Newton

Avatar de l’utilisateur
Vic
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 545
Inscription : 20 Juin 2009, 18:45

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar Vic » 05 Mars 2017, 16:23

Nouvelle a écrit :
Bon mes dernières lectures et visionnage vidéo sur l'autisme ou le monde merveilleux de l'autisme tellement je suis incroyablement fascinée de voir comme les gens désormais savent en parler simplement, presque joyeusement, c'est tellement éloigné de ce que j'ai vécu. Ouf, on a changé d'époque.

Bon après tout ça, je trouve qu'on fait fi un peu vite du boulot, de la lutte, du travail, de la volonté, du courage que l'on doit déployer nous les "atypiques" pour être juste "atypique"... et la douleur on en parle pas, et la dépression aux oubliettes, l'anxiété non plus

à la conférence, les troubles psychiatriques liés à l'autisme et les difficultés pour trouver ou conserver un emploi ont été abordés.
et, d'après le professeur de psychologie cognitive, les chiffres ne sont pas tres positifs...

ce que j'ai retenu (en vrac) :

Chez les Asperger, il y a une prévalence élevée des Troubles Anxieux.
La TCC est le traitement de référence des troubles anxieux : ça les améliore.

Concernant les interventions pour l’adulte :
- Psychosociales : groupes d'habiletés sociales : c’est recommandé.
- Biomédicales : les psychotropes ne traitent pas l'autisme : c’est non recommandé.
- TCC : pour les signes centraux de l’autisme, c’est inefficace.

Les Asperger ont des difficultés dans la communication et dans les interactions, le relationnel.
Pour faire acquérir de la socialisation, il faut les exposer au social, il faut les intégrer dans le social, il faut fournir un soutien social.
Ils vont bien évoluer s'il y a la présence d’un support social qui permet d’avoir une bonne inclusion sociale et scolaire.
Il faut que les autistes aient accès à la participation à la culture.
La Carte d’Invalidité permet d'avoir un minimum de vie culturelle, ce qui est essentiel dans la vie.

L’inclusion des autistes est un défi.

TSA SDI = Trouble du Spectre Autistique Sans Déficience Intellectuelle.
TSA = Autisme infantile (autiste Kanner) + Autisme de Haut-Niveau (autiste Asperger) + Autisme Atypique
TSA SDI = Autisme de Haut-Niveau (autiste Asperger)

Statistiques :
- 80 % des autistes (tous confondus) ne travaillent pas
- 40 % des TSA SDI ont un emploi
- 50 % des TSA SDI vivent indépendamment

Des études ont observé les faits suivants (pour tous les autistes confondus) : 

- la majorité des autistes vit au domicile des parents ou dans des foyers
- 1 à 10 % ont un logement autonome
- 1 à 10 % ont un travail à temps complet
- 56 % peuvent travailler à temps partiel (5 h/sem en moyenne)

Comment peut-on faire pour soutenir l’employabilité ?
Les autistes SDI ont des talents mais n’ont pourtant pas d’emploi.
Ce qui manque c'est l’aide au parcours professionnel et à l’employabilité : recherche de l’emploi et maintien dans l'emploi.
Les besoins liés au TSA SDI adulte sont insuffisamment compris et pris en charge.
Il s’ensuit des difficultés dans leur parcours de soin et de vie.

Les autistes sont différents donc peuvent être vite isolés sur leur lieu de travail.
Il faut les accompagner dans leur parcours d'insertion.
Il faut mieux comprendre le handicap pour mieux accompagner.

Le Syndrome d’Asperger est un handicap de compétence sociale.
Des Asperger ont un très bon diplôme et n’ont jamais pu l’exercer parce que l’entretien d’embauche,
l’habileté sociale qu’il faut avoir, ils n’ont pas l’habileté sociale qu’il convient.

Avatar de l’utilisateur
Nouvelle
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1633
Inscription : 29 Mai 2010, 22:23

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar Nouvelle » 07 Mars 2017, 12:09

Merci pour la pertinence des informations

Qui sont hélas pour moi trop souvent oubliée je trouve
"On construit tant de murs et si peu de ponts" Isaac Newton

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 289
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar manu » 19 Mars 2017, 09:48

Nouvelle a écrit :Il y a des atypismes qui font vachement souffrir je parle d'expériences.

Oui, donc une chose qui fait souffrir = une pathologie.
Et la dimension souffrance peut être atténué, absolument d'accord

... Ou agavé aussi il me semble ... une prise en charge inadapté ou un forçage trop intensif crée des souffrances aussi ... je suis intimement convaincu que certaines prise en charges intensives s'attaquent l'atypisme pour le détruire plus qu'elle ne soignent ce qui fait souffrir ...

Nouvelle a écrit :J'aimerai croire que oui, ça y est, les gamins sont détectés rapidement et rapidement aidé. Pis nous, ben on passe le temps :roll:

Je crois pour ma part que nous on a le devoir en plus présenter l'angle sous lequel on perçois les choses
Mes premiers mots sur un forum d'autiste ont été "non, non et non" face a un discours qui vendait une sorte de supériorité autistique
Et je me suis autant opposé au principe de rééducation dans ce qu'il a d'excessif dans le reformatage destructeur

Nouvelle a écrit :à savoir la quête et la reconnaissance de nos émotions et après quoi en faire.

C'est le principe otage des guerres de l'autisme justement, celui a défendre activement.
Typiquement la guerres psychanalyse contre ABA, avec des militant acharnées de toute part, elle draine des pulsions terribles des oppositions phénoménales, et la première victime de cette guerre c'est précisément "la quête de la reconnaissance des émotions des autistes".

L'être autre et le rapport cet être autre c'est pourtant une quête noble a laquelle aucune des deux méthode bien comprise et bien appliqué ne s'oppose.
Pourtant chaque camps accuse l'autre de destruction, et les deux ont raison car les deux abusivement utilisé l'ont été, destructeur des altérités.

Nouvelle a écrit :la vie est bien belle quoi pour les atypiques, vous trouvez pas ?

Alors ça je serait bien en peine de répondre, je sais même pas où je suis. Mais je vais jouer avec cette question :

Tu commence par un atypisme qui fait souffrir, tu t'inclus dedans, et tu fini par dire que les atypiques eux ne souffrent pas, tu t'en exclus.

C'est ça être humain, on ne traite les choses que du dedans, et on fait des frontière, on ne sais faire que ça. Alors que au fond, j'en suis convaincu, ni l'autisme ni l'atypisme ne diront jamais ce que tu es toi.

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 289
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Les profils atypiques enfin défendus !!!

Messagepar manu » 19 Mars 2017, 10:57

Si la réponse de vic fait dans le concret, et justement pour se faire elle utilise des groupes ... qui ne sont tellement lacunaire pour dire et reconnaître les souffrances.

J'ai l'impression que c'est propre au sujet de l'autisme ça, on y dis presque jamais "je souffre" mais l'autisme est lié a telle souffrance qu'il faut prendre en charge comme ci ou comme ça.

Comment entendre une souffrance quant elle est systématiquement mélangée a l'ensemble des autres qu'on décidé de mettre dans le même chaudron.

LES autismes.

LES souffrances.

LES solutions.


Qui a décidé que des individus identifiés pour avoir un trouble de la communication devait nécessairement avoir une unité de vécu? de type de souffrance?

Nouvelle a écrit :Il y a même un article sur le QI qui est en train de chuter dans la population et que l'on ose pas le dire... :lol:

Qui est seulement capable de distinguer sa propre souffrance de la souffrance de l'autre ?
Et la souffrance d'un autiste de la souffrance d'un autre autiste?

Pour mémoire je rappelle le mécanisme de l'empathie :
L'état de l'autre nous renvoie a notre propre souffrance si on était dans le même situation.

On a pas de neurone dans la tête de l'autre, mais des neurone qui agissent en miroir.

Alors si l'autre est autre, qu'est-ce que ça fait?



Si ça se trouve, vic, ton message exprime ta souffrance par un biais normé et indexé au scientifique et c'est ton seul moyen de la dire ... ou alors c'est moi qui suit comme ça et qui vois ça dans ton message par ce que je ne peu le comprendre que par ce que je suis ... ou alors je me prend pour apparenté autiste alors que c'est faux, allez savoir, et la pathologie four tout sert précisément a héberger une souffrance inexprimable ...

Nouvelle a écrit :mais tout le monde se sent-il autiste ?

Peut être que l'expérience d'une souffrance non perçu par l'autre éveille une souffrance que l'on peux croire comparable.
Et si le retour n'est pas adapté, comme le parent d'un enfant autiste qui n'obtiens pas de retour, alors est-ce qu'il n'y a pas une parenté dans la solitude émotionnelle, de l'enfant autiste et du parent qui ne l'est pas, dans la mesure ou de toute façon c'est ce qui circule entre les deux qui est dysfonctionnel.

Et si tout le monde vivait une expérience autistique face a un autiste?
Jusqu'à décrété des grandes vérité concernant des grands ensemble qui permettent de se tromper en se faisant croire qu'on peux savoir ...
Et si les autistes eux même vit trouvé dans ces incarnations globalisante une illusion rassurante de savoir un peu ...

Alors toutes les bien-pensance, autiste et pas, scientifique et pas, ne seraient que des façons de combattre l'idée suivante :
La souffrance de l'impossibilité de communiquer est la même de part et d'autre de l'échange!

C'est impossible à dire une chose pareil, on ne peux ps comparer expérience isolé et permanente ... mais ...

Se sentir autiste c'est enfermer le problème de communication dans l'autiste
Dans la mesure ou c'est un problème de communication est-ce raisonnable?
ne devrait t-ton pas dire est-ce que tout le monde peux sentir l'autisme?
L'autisme désignant alors une faille de la communication, peut importe l'origine.


Je pose la question.


Revenir vers « Autisme - Parlons en »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité