Sommet du G-20 Toronto 2010: Loi Martiale ??

Questions sur l'autisme spécifiques au Québec

Le Gouvernement Harper va t'il trop loin ??

Absolument
3
50%
Pas Tant que ça
0
Aucun vote
C'est Justifié
3
50%
 
Nombre total de votes : 6

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 27 Juin 2010, 05:22

On dirait que c'est revenu au calme a Toronto, du moins pour l'instant, pendant ce temps la, les manifestants vont lancer Opération Saturday Night Fever....J'espere que les gros tas de marde de dirigeants/politiciens auront de la difficulté a dormir, une vieille technique de torture que le NKVD faisait a l'époque de Staline en Union Soviétique. :twisted: :twisted:

Voila le bilan de la journée aujourd'hui.

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 26 juin 2010 10:23
Sommet du G20 - 103 personnes arrêtées

Philippe Leblanc rend compte des manifestations. Photo: Frank Gunn, Presse canadienne

L'ambiance demeure tendue dans la métropole canadienne, où une importante manifestation a réuni des milliers de personnes pour protester contre la rencontre du G20 qui s'y tient samedi et dimanche.

Le chef de la police de Toronto, William Blair, a confirmé la détention de 103 personnes. Il a confirmé l'utilisation de gaz lacrymogènes par les forces de l'ordre, mais a démenti celle de balles de caoutchouc.

Selon lui, des individus devraient « continuer de tester la sécurité durant la nuit », sans donner plus de précisions.

Des échauffourées au fil de la journée

Vers 18 heures, les policiers antiémeutes ont dispersé une manifestation qui se déroulait autour de l'Assemblée législative de l'Ontario, à un endroit qui avait pourtant été désigné pour permettre les manifestations.

Le métro demeure fermé entre les stations Bloor et St. George et le service de tramway est interrompu dans le centre-ville.

Plusieurs escarmouches se sont produites lorsque des petits groupes de manifestants ont fracassé des vitrines de commerces et de banques et vandalisé des véhicules de police. Au moins quatre de ces véhicules ont pris feu.

Une première brève altercation a eu lieu au coin des rues Queen et John. Cette bagarre a fait trois blessés parmi les manifestants, a indiqué le Groupe intégré de la sécurité du G20. Les trois saignaient abondamment de la tête, mais étaient conscients.

Des émeutiers vêtus de noir, comme ceux qui sont affiliés à la mouvance du Black Bloc, s'en sont pris aux commerces et aux véhicules appartenant aux forces de l'ordre et aux médias, dont la CBC. Les vitrines d'un café Starbuck ont volé en éclat.

La police antiémeute, équipée de canons à eau, de grenades lacrymogènes et de masques à gaz, défend la zone dite de sécurité. Un décret adopté par le gouvernement ontarien permet aux policiers d'appréhender toute personne s'approchant à moins de cinq mètres des clôtures de sécurité entourant le site du sommet.

Un photographe de presse a reçu une balle en caoutchouc et un policier en a visé un autre avec son arme, selon la Presse canadienne.

Il y a eu une quarantaine d'arrestations et plusieurs personnes ont été blessées, dont une grièvement.

Un rassemblement spontané baptisé « La fièvre du samedi soir », prévu vers 23 h, dans le quartier Church Street Village, a été annulé. Les organisateurs soutiennent n'avoir trouvé ni d'endroit assez sûr pour le faire, ni d'équipe technique. Ils invitent les protestataires à se joindre à d'autres événements, notamment dans un bâtiment au coin des rues Eastern et Pape, afin de danser toute la nuit contre les G20 et G8.



Bonne nuit les salauds de dirigeants, je vous souhaite toute une nuit blanche. :twisted: :twisted:
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 27 Juin 2010, 13:33

Eh ben, toute une gang de caves qui s'en vont en prison depuis la nuit passée, 400 personnes arrêtées au total en incluant ceux de hier pour la journée au complet, mais ça a eu l'air d'être tout un party la nuit passée. :wink:

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 27 juin 2010 07:04
Sommet du G20 - Plus de 400 personnes arrêtées

Philippe Leblanc rend compte des manifestations. Photo: Frank Gunn, Presse canadienne

La nuit de samedi à dimanche a été relativement agitée à Toronto où des manifestants ont continué à protester contre le Sommet du G20, qui s'y tient jusqu'à dimanche.

On a rapporté quelques heurts entre protestataires et policiers, de même que des fenêtres fracassées et des voitures vandalisées.

L'essentiel des protestations de samedi s'est cependant déroulé dans le calme, mais des groupes minoritaires plus radicaux ont réussi à s'infiltrer dans les manifestations et ont détourné l'attention lors d'affrontements avec les forces de l'ordre.

En tout, la police de Toronto a arrêté 412 personnes depuis le début des manifestations. Seulement dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 150 personnes ont été arrêtées.

Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles de caoutchouc, notamment, pour repousser les manifestants.

Environ 20 000 policiers sont déployés dans la Ville-Reine et le coût de la sécurité pour les deux sommets du G8 et du G20 est évalué à près de 1 milliard de dollars.

Sur le terrain

Lisez le blogue de Pierre-Mathieu Tremblay, en direct du centre-ville de Toronto, et le carnet d'Emmanuelle Latraverse, au coeur des deux sommets.


Les imbéciles, ils se sont juste jetés dans la face des chiens en fin de compte, et ont donnés l'impression au public que Harper avait raison pour dépenser ça, faites pas d'erreur par contre, je les hais les Conservateurs et ceux du millieux financiers, mais devant des nombres pareils a tout prendre au pied de la lettre, il fallait un bon plan pour faire la job a la cloture, pas se jeter dessus comme ça. En attendant ils ont juste donné un beau succes politique aux Conservateurs. [pasfutfut!]

Désolé pour le temps que ça a pris récemment pis mes côtés un peu extrémistes de gauche mais, j'étais pas mal épuisé récemment pendant un certain temps.
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 27 Juin 2010, 20:44

Encore d'autres arrestations, cette fois je crois qu'il s'agissait de manifestants pacifiques, mais les beux s'en sacraient pas mal, ils les ont envoyés en prison eux aussi, et le party continue.

Checkez donc ça, plusieurs sont devenu completement fous. :lol: :lol:

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 27 juin 2010 02:11
Sommet du G20 - Arrestations et manifestations en tous genres

Les autorités policières de Toronto sont en état d'alerte dimanche après les manifestations de samedi et les nombreuses arrestations qui ont suivi.

Une centaine de manifestants à vélo se sont réunis en début d'après-midi au coin des rues Bloor et Spadina. L'un des organisateurs a demandé à toute personne ayant l'intention de commettre des actes de violence de quitter le cortège.

Plus tôt, la police a eu recours à la force pour disperser un groupe d'une centaine de manifestants qui réclamaient la libération de militants enfermés dans le centre provisoire de détention de Toronto. Quelques manifestants ont été arrêtés. Arrivé sur place autour de 14 heures, le journaliste de Radio-Canada.ca Pierre-Mathieu Tremblay rapportait alors que tout semblait calme dans le secteur.

Entre 50 et 70 personnes, dont plusieurs Québécois, ont aussi été arrêtées vers 10 h dimanche sur le campus de l'Université de Toronto. Une responsable de la Convergence des luttes anticapitalistes de Montréal confirme que des membres du groupe font parties des gens arrêtés.

Les policiers ont expliqué avoir trouvé une cache de briques et de vêtements noirs, qui auraient pu compromettre la sécurité des Torontois. Il s'agit de la plus grosse action policière du week-end pour l'instant.

Quatre individus ont également été arrêtés dimanche à 2 h 30 alors qu'ils sortaient d'une bouche d'égout située au coin des rues Richmond et Bay, soit à trois coins de rues du périmètre de sécurité. Les policiers ont indiqué qu'il ne s'agissait que d'un groupuscule et qu'aucune autre personne ne se trouve dans le réseau d'égouts. Des vérifications ont été effectuées afin de s'assurer que la sécurité des lieux n'a pas été compromise. Des bouches d'égout supplémentaires ont d'ailleurs été scellées.

550 personnes arrêtées

En tout, la police de Toronto a arrêté au moins 550 personnes depuis le début des manifestations. La majorité des arrestations a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

En entrevue avec la CBC, le chef de la police de Toronto, Bill Blair, a indiqué qu'il prévoit de nouveaux incidents au cours de la journée.

Les fenêtres des commerces du centre-ville qui n'ont pas été vandalisés samedi ont été placardées en prévision des manifestations d'aujourd'hui.

Manifestations prévues aujourd'hui

une manifestation pacifique organisée par Oxfam;
une manifestation cycliste dans un quartier luxueux du centre-ville;
et une vigile près de la barrière de sécurité.


Un peu ridicule de la part du Black Block de passer les égouts pour rentrer dans le périmetre de sécurité la, c'est quand même pas les Ninja Turtles quand même. :lol: :lol: [pasfutfut!]
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 03:05

Et encore une fois, la mise a jour du bilan pour la journée jusque la. J'en viens a me demander s'il y a d'autre monde que moi qui lit ça. :roll:

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 27 juin 2010 08:06
Sommet du G20 - Plus de 600 arrestations

La situation reste tendue dans les rues du centre-ville de Toronto, en début de soirée dimanche.

Une nouvelle altercation a commencé vers 18 h à l'angle de la rue Queen et de l'avenue Spadina, où des escarmouches ont aussi eu lieu samedi. Les policiers ont encerclé des manifestants et ont bloqué les issues possibles. Ils ont arrêté entre 20 et 30 personnes, selon des chiffres de CBC.

Plus

Notre journaliste Pierre-Mathieu Tremblay, qui se trouvait au coeur de la zone en alerte, rapporte que la foule de plusieurs centaines de personnes était principalement composée de manifestants pacifiques, y compris des enfants. Il raconte aussi que la police a décidé de refouler le groupe et a chargé. Les manifestants ont reflué une cinquantaine de mètres plus loin, et beaucoup d'entre eux ont ensuite quitté les lieux.

Le réseau anglais de Radio-Canada rapporte pourtant peu avant 20 h que les policiers sont toujours en alerte, alors que la pluie battante tombe sur les rues et que le jour décline.

Les policiers se sont par ailleurs retirés des environs du centre de détention, où des escarmouches ont eu lieu dans la journée de dimanche avec des manifestants.

De nombreux manifestants ont d'autre part déjà été relâchés du centre de détention, la plupart sans inculpation.

Quelque 250 manifestants à vélo se sont réunis en début d'après-midi au centre-ville et se sont dirigés ensemble vers le sud. Cette manifestation s'est déroulée pacifiquement.

Plus tôt, la police a eu recours à la force pour disperser un groupe d'une centaine de manifestants qui réclamaient la libération de militants enfermés dans le centre provisoire de détention de Toronto. Quelques manifestants ont été arrêtés.


On dirait que les deux côtés insistent pas mal mais des fois la brutalité policiere surprend un peu quand on regarde les vidéos, pendant ce temps les Black Block ont l'air de se faire beaucoup de fun la-dedans...Les pauvres caves. :roll:

En attendant, emmener des enfants dans une manifs, c'est pas tres intelligent, ils pensent tu a la santé de leurs enfants dans cette place la, une dose de gaz lacrymogene, c'est pas trop bon pour la santé, surtout quand un enfant voit un spectacle préhistorique devant lui pendant qu'il voit lui même ce que veut dire brutalité policiere, de quoi les traumatiser, anyway, c'est le probleme des parents qui ont été assez stupides pour les emmener la, pas le miens. :roll:


[pasfutfut!] [pasfutfut!]
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 03:13

Nouveau p'tit vidéo: La Police a attaqué des manifestants pacifique et des journalistes qui pouvaient être clairement identifiés depuis une assez bonne distance, ils étaient pas en direct mais le vidéo ici a été pris par un d'entre eux. :roll:

Il y a pas juste les Black Block qui sont stupides aujourd'hui, tout le monde devient malade dans cette histoire la, pas bon pour la santé d'être a Toronto aujourd'hui. :roll:

http://www.youtube.com/watch?v=6h3nCoNvldk
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 06:10

La Comedia est Finito ( La Comédie est finie en Italien )

Le sommet de Toronto a l'air pas mal terminé maintenant, ils ont plus bien l'air d'en parler beaucoup, surtout comparé aux émeutes, j'espere que les Black Block sont contents maintenant d'avoir fait tant de dégats, a cause d'eux le message de la population a été discrédittée, bien que je n'étais pas vraiment pour la violence en pleine rue comme ça, j'étais par contre certain que ça arriverait.

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 27 juin 2010 10:21
Sommet du G20 - La dette, principal défi selon Harper

Tombée du rideau. Le sommet du G20 qui s'est tenu à Toronto a pris fin dimanche en fin de journée en laissant les dirigeants avec des impressions partagées.

Lors de son bilan devant la presse, le premier ministre Stephen Harper a soutenu que la dette avait représenté le principal défi de ce sommet. Et d'évoquer des objectifs « clairs et historiques » pour réduire les déficits et stabiliser l'économie.

« Le G20 a encore beaucoup à faire pour ancrer pleinement la reprise mondiale, mais ce sont des étapes importantes et, comme vous le savez, ce sont des mesures que le Canada demandait », a-t-il déclaré.

Selon lui, le Canada devrait atteindre tant la cible de réduction du déficit que celle de la stabilisation de la dette d'ici l'an prochain.

Les résultats du G20

Lisez notre article sur les engagements pris ou abandonnés par les dirigeants lors du sommet de Toronto.

Les États-Unis ne paieront plus pour la prospérité du monde

Le président américain, Barack Obama, a de son côté déclaré que les États-Unis « ne peuvent plus payer pour assurer la prospérité du monde ». Inquiet des conséquences des mesures d'austérité sur une reprise perçue comme fragile, Washington voulait mettre de l'avant des mesures de soutien à la croissance. Il a appelé les autres pays à ne pas précipiter le retrait de leurs plans de relance.

Le chef d'État a accueilli positivement la décision de la Chine d'assouplir sa politique de taux de change fixe du yuan par rapport au dollar américain. Et d'ajouter que Pékin devra se montrer « sérieux » dans sa promesse.

Il a lancé du même souffle qu'« aucune nation ne devait assurer sa prospérité avec des exportations vers les États-Unis ».

Le sommet du G20 a donné l'occasion à M. Obama et à son homologue chinois Hu Jintao d'afficher un rapprochement.

Nicolas Sarkozy satisfait

De son côté, le président français Nicolas Sarkozy a soutenu que les dirigeants s'étaient entendus pour établir leurs propres politiques nationales adaptées à leurs économies. Le chef d'État a avancé l'heure de son point de presse, s'exprimant ainsi en premier devant les médias.

Le président français a estimé avoir « obtenu satisfaction » sur la question de la taxe bancaire, malgré le fait qu'une telle mesure soit laissée à l'initiative de chaque pays. « Très clairement, la possibilité de taxer les banques est reconnue comme légitime par le G20 », a-t-il soutenu. Il a ajouté que la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne allaient mettre en oeuvre cette taxe rapidement.

Le président français, qui accueillera les sommets du G8 et du G20 en 2011, a précisé que ces rencontres seront séparées.

Un fossé peu significatif, pour Strauss-Kahn

Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn a d'autre part minimisé dimanche à Toronto le débat qui aurait eu lieu au sein du G20, entre croissance et réduction des déficits budgétaires, estimant qu'il avait peu d'intérêt.

Selon lui, personne ne peut échapper à la nécessité de mettre en oeuvre le type de politique qui stimule la croissance.


Oui, j'étais bien impliqué dans les manifs du sommet des Amériques a Québec moi même, mais je n'avais pas participé aux émeutes qui ont eu lieu a la cloture installée autour du vieux Québec, en fait j'étais conscient que ça allait arriver mais pas a cette échelle, par contre j'étais du genre un peu trop passioné et assez agressif la-dessus, mais j'étais dans la manif pacifiste qui elle avait eu lieu dans le secteur du Colisé de Québec, l'ancien amphithéatre des Nordiques. Du monde dans ce coin la il y en avait eu et pas mal plus de monde que dans les émeutes, il n'y avait pas eu un seul incident du côté de la manif pacifique, et pratiquement pas de présence policiere. Pendant ce temps la, les émeutes faisaient rage en haute ville la ou je ne m'étais pas montré une seule fois.

Sur mon chemin du retour a travers le secteur portuaire ( j'habitais a Lévis a l'époque et je devais prendre le ferry pour rentrer chez moi ) j'avais eu une petite dose de gaz quand même mais ça venait des émeutes plus au nord. Quand j'étais arrivé a Lévis, le gaz était partout a travers la ville sauf a Lévis, il n'y en eu presque pas, mais j'étais passé par l'hopital pres de chez moi pour me faire checker suite a des difficultés respiratoires ( ben oui, je fais de l'asthme ), ça a pas pris de temps et j'étais reparti chez moi une heure plus tards.

Arrivé chez moi la j'ai pu voir l'étendue des dégats causés par les émeutes, ça avait été vraiment pire pendant la nuit qui allait suivre, et le matin j'avais vraiment été épouvanté en voyant tout ce qui s'était passé pendant que j'étais sur le chemin du retour chez moi et apres mon arrivée chez moi.

J'vous jure, je m'étais dit que je ne participerais plus jamais a ces trucs la. Pendant ce temps la, a l'école aux adultes que je fréquentais a l'époque, les autres dans ma classe eux avaient été impliqués dans les émeutes, la classe au grand complet, même les profs sauf moi et un prof qui lui était hémophile.

Je les avais trouvé vraiment stupides de se penser si cool apres ça, j'avais finit par quitter cette école un an plus tard et je n'ai pas gardé contact avec eux.

Hémophile = maladie génétique reliée au sang, comme le Prince Alexei, fils de Nikolai II de Romanov, dernier Tsar de Russie avant le coup d'état organisé par Lénine, Trostky et Staline qui allaient causer une guerre civile en Russie et l'ascension du Communisme a la sauce Staline ).



C'était mon témoignage sur le Sommet des Amériques de Québec en été 2001.

En attendant, s'il n'arrive rien apres ça, ça voudra dire qu'aujourd'hui a été un triste jour pour les Canadiens ou qu'ils soient dans le monde et peu importe de quelle province ou territoire ils/elles viennent ( le Québec est encore au Canada, faut pas oublier ça. :wink: )

Une fois de plus, le message de la population est passé ignoré des dirigeants pour faire place a la couverture des médias sur les émeutes a Toronto, et les Conservateurs ont gagné une autre victoire dans leur idéologie. Faites moi une faveur, aux prochaines élections, ne votez jamais pour les Conservateurs quoi qu'il arrive et peu importe qui les représenteraient aux élections, que ce soit Stephen Harper ou un autre.

N'oubliez surtout pas qu'il a été fait mention par le SCRS qu'au moins deux ministres Conservateurs fédéraux travaillent pour une/des puissances étrangeres, et la Chine serait en tête de liste parmis les pays qui les emploiraient. Et ce genre d'histoire la, ça les rend accusés de Haute Trahison, ils n'ont juste pas dévoilé leurs noms au public.
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 16:54

Et enfin, l'épilogue a cette sombre fin de semaine, vous pourrez constater ce qui s'est passé par la suite, n'empêche qu'il faut se poser des questions sur tout ce qui s'est passé la-dedans.

Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 28 juin 2010 09:34
Sommet du G20 - Comparutions en série

Plus de 900 personnes ont été arrêtées durant les manifestations qui ont ponctué le Sommet du G20.

Ce nouveau bilan a été confirmé lundi par l'équipe de sécurité intégrée. Certaines de ces personnes ont cependant d'ores et déjà été relâchées.

Plusieurs d'entre elles doivent tout de même comparaître lundi à Toronto. Pas moins de cinq salles d'audience ont été réservées à cette fin dans un immeuble situé dans le nord-ouest de la Ville Reine.

Une bonne partie des personnes arrêtées au cours de la fin de semaine font face à des accusations de méfait, de rassemblement illégal et d'assaut contre des policiers.

Par ailleurs, la clôture du centre-ville de Toronto est en train d'être démantelée et le périmètre de sécurité est maintenant ouvert. Les dégâts provoqués par les affrontements lors des manifestations sont en voie d'être réparés.

Les transports publics ont également repris leurs activités normales lundi.

Des douzaines de personnes ont été libérées sous caution, dimanche, moyennant l'engagement de rester à l'écart du centre-ville, de garder la paix et de ne pas participer à des manifestations violentes.

En prévision du sommet, le gouvernement ontarien a adopté discrètement une loi spéciale, qui a permis aux forces de l'ordre d'arrêter quiconque se trouvait à moins de 5 mètres du périmètre de sécurité et qui refusait de s'identifier.

Environ 20 000 policiers ont été déployés dans la Ville Reine pour le G20.

Comparution dans le chaos

Les comparutions ont eu lieu dans une atmosphère chaotique. La sécurité était omniprésente : citoyens et journalistes étaient systématiquement fouillés. À la fin de la journée, la nourriture et les appareils enregistreurs avaient été interdits.

Plusieurs parents étaient notamment sur place à la recherche de leurs enfants. « On aurait pu croire qu'ils auraient été mieux organisés », a dit l'un d'eux, Jose Torro. « Ils ont dépensé 1 milliard de dollars. Je me demande combien cela va coûter aux contribuables ».

Des policiers antiémeutes se sont d'ailleurs présentés sur les lieux dans deux autobus vers 15 h 30. « Il y a un certain nombre de gens en cour, et ce n'est qu'une précaution pour s'assurer qu'il n'y a pas de troubles », a expliqué le sergent Peter Stehouwer.

Certaines manifestations d'opposants à la tenue du sommet ont dégénéré au cours de la fin de semaine, et plus particulièrement dans la nuit de samedi à dimanche. Des voitures de police ont notamment été incendiées et des vitrines ont été fracassées.

Plusieurs autres se sont cependant déroulées dans le calme.

L'appel d'Amnistie internationale

La section canadienne d'Amnistie internationale appelle à une enquête indépendante sur les mesures de sécurité lors des sommets du G8 et du G20. Selon l'ONG, les droits de l'homme ont été bafoués lors des manifestations.

Amnistie internationale estime que l'imposante présence policière ainsi que les actes de vandalisme ont créé une atmosphère de peur et ont empêché de nombreuses personnes de prendre part aux manifestations.

La violence retient l'attention de la presse internationale

Les titres de la presse internationale se penchent sur les aux manifestations et les arrestations qui ont eu lieu en fin de semaine à Toronto.

Les rues de Toronto sont devenues un champ de bataille, a écrit le New York Daily News . « Violence et le vandalisme secouent Toronto », déclarait une manchette de CNN.

En Angleterre, des médias consacraient des articles entiers aux actes de violence. L'agence Reuters, basée en Grande-Bretagne, se concentrait sur la présence policière dans certains de ses articles tout en relevant une violence surprenante dans les rues habituellement tranquilles de Toronto.

The Guardian faisait des événements violents la principale nouvelle internationale de son site internet et commentait l'arrestation de Jesse Rosenfeld, un journaliste canadien collaborateur du journal. Selon des témoins, ce dernier aurait été frappé à coups de poing par la police.

En Inde, le journal Hindu a parlé d'une ville ressemblant à un État policier. Le Times of India a par ailleurs rappelé que le Canada a dépensé 1 milliard de dollars en mesures de sécurité pour en arriver là.

En Allemagne, le Die Tageszeitung a écrit que si cette réunion a été un peu décevante pour les leaders mondiaux, étant donné leurs désaccords et le peu de résultats obtenus, pour la police de Toronto, ce fut un désastre total.

Radio-Canada.ca avec Presse canadienne et Presse canadienne





Disons que je suis pas trop content moi même,

Violence complete partout,
Présence policiere exagérée,
Loi secrete pour justifier les arrestations,
Comparutions ( trop ) rapides pour permettre a un avocat de monter une vraie défense,
Interdiction d'enregistreurs en cours,
Interdictions d'enregistrer ce qui se passe pres de la cloture avant que ça commence,
Demandes d'identifications harcelantes,
Chaos total.
Faux Lac coutant un milliard juste pour les photos des leaders
Arrestations Arbitraires sur le Campus ( en prime )

Peut-être que la dépense d'un milliard en police seulement était appropriée mais de la a s'en prendre a des journalistes qui faisaient juste leur job, et même que le police dans certaines situations s'en étaient prises a des enfants ou avaient attaquées des manifestants pacifiques au point d'attaquer un caméraman professionel qui couvrait les événements.

Non, la je trouve que ça a été un peu loin, sans parler que Toronto a été mise a feu et a sang, juste pour que les dirigeants se montrent mais non pas vraiment accompli de résultats. Ça va être une facture pas mal trop salée a mon gout, pis une fois de plus c'est les contribuables qui payent la facture, non la c'est vraiment trop fort. Les Conservateurs ( dont deux ministres travaillent pour une puissance étrangere selon le SCRS, les noms étant restés secrets ) vont une fois de plus trop loin. En prime il y a des allégations de Violation des Droits de l'Homme qui ont été commises par la Police !! Une enquête a été ouverte sur ce qui s'est passé la-dedans !! :evil:

Comment vous l'aimez votre état totalitaire policier dirigés par les Conservateurs ?? Ah il est beau le "plus meilleurs pays au monde" ( nom donné par Jean Chrétien ). Moi j'hais ça pas mal, sans parler des intimidations policieres contre les journalistes indépendants. :evil:

Ça me donne juste envie de vomir sur les dirigeants qui étaient la, peu importe d'ou ils viennent. :evil:
Dernière édition par Lotus le 28 Juin 2010, 17:25, édité 2 fois.
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

StefanWRX05
SAtedI, on continue ?
SAtedI, on continue ?
Messages : 699
Inscription : 29 Fév 2008, 06:49
Localisation : à kek part au millieu de nul part...

Messagepar StefanWRX05 » 28 Juin 2010, 17:09

Le lac artificiel a couté 56 000 $$ pas un milliards ....

Pour les reste ben je m'en sacre pas mal , au bout du compte, ca etre encore les payeurs de taxes et d'impots qui vont payer la facture...comme d'habitude.

Et encore une fois... ca du etre encore la meme gang de mangeux de graines de soya pis de tofu qui sont aller f***** le bordel !
Une Subaru WRX propre, c'est une WRX pas heureuse !

c'est quand tu regarde un match de hockey que tu t'ennuis pas du maudit soccer platte....mais quand tu regarde un match de soccer c'est la que tu t'ennuis du hockey !!

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 17:22

Ouais mais même Sarkozy mentionnait que ça avait couté trop cher, si t'es ok avec le fait d'avoir un gouvernement quasi-totalitaire dans un pays devenu presqu'un état policier digne d'une république de banane, tu te plairais pas mal en Iran, en République Populaire de Chine ou en Corée du Nord, en passant en Corée du Nord, ils disent que Kim Jong Il est en train de se choisir un successeur, ça vaut dire qu'il n'y en a plus tres longtemps avant qu'il soit plus la.

On peut donc s'attendre a des changements a Pyongyang.

Maintenant un p'tit article que je viens de pêcher dans Le Devoir ( journal que mes parents lisent souvent, comme moi de toutes manieres )

Accueil ›International ›Actualités internationales ›G20: Harper crie victoire, mais... G20: Harper crie victoire, mais...
L'engagement des pays membres en faveur d'une réduction de leurs déficits et de leurs dettes n'a qu'une valeur symbolique
Hélène Buzzetti 28 juin 2010 Actualités internationales

Photo : Agence Reuters Jason Reed
Le président des États-Unis, Barack Obama, et le premier ministre du Canada, Stephen Harper, s’adressant au chef de cabinet de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, durant la séance plénière d’ouverture du G20, hier, à Toronto.

Toronto — Stephen Harper a-t-il eu gain de cause hier à la conclusion du sommet du G20 à Toronto ou a-t-il seulement enfoncé une porte ouverte? Le premier ministre s'est félicité d'avoir obtenu de ses 19 homologues l'engagement qu'il sollicitait en matière de réduction de leur déficit et de leur dette. Mais la question est maintenant de savoir si cet engagement fera une quelconque différence: la France a affirmé qu'elle ne se sentait pas liée par l'objectif canadien, la Grande-Bretagne et les États-Unis avaient déjà une cible aussi ambitieuse et le Japon a obtenu une exception.

Stephen Harper voulait obtenir des autres pays membres du G20 la promesse qu'ils réduiraient leur déficit respectif de moitié d'ici 2013 et qu'ils stabiliseraient (ou commenceraient à réduire) leur dette d'ici 2016. Il l'a obtenue, ainsi qu'en témoigne la déclaration définitive des 20 leaders.

«À ce sommet, nous avons établi des objectifs clairs et historiques pour les économies développées concernant la réduction des déficits et la stabilisation et la rationalisation des ratios dettes-PIB», a déclaré M. Harper au cours de la conférence de presse de clôture de la rencontre.

La déclaration définitive n'a visiblement pas été comprise de la même manière par tout le monde, notamment le président français Nicolas Sarkozy, qui sera l'hôte du prochain sommet. «C'est un engagement, mais ce n'est pas une instruction du G20, a-t-il précisé. Volontairement, chaque pays prend l'engagement, mais ce n'est pas un objectif collectif du G20. D'ailleurs, le Japon n'adhère pas à cet objectif, et c'est son droit.» M. Sarkozy a rappelé qu'en tant que pays membre de l'Union européenne, la France avait déjà des objectifs semblables.

Du côté des États-Unis, le président Barack Obama a souligné que la déclaration du G20 ne faisait que reprendre les objectifs qu'il s'était lui-même donnés. «Nous avons dit il y a longtemps que nous voulions réduire de moitié notre déficit d'ici 2013.» Le premier ministre britannique, David Cameron, estime que ces cibles sont «une bonne chose» dans la mesure où elles permettent de «mettre de la pression» sur les pays. Mais il rappelle que la Grande-Bretagne s'est engagée à réduire son ratio dette-PIB d'ici la fin de son mandat. «Nous serons en avance sur les objectifs de 2016», a-t-il dit. Quant au Japon, très touché par la récession, il n'a pas adhéré à ces cibles et il fait l'objet d'une mention distincte dans la déclaration définitive.

Appelé à commenter ces apparentes différences d'interprétation, M. Harper a répondu qu'il était certain «que ceux qui ont adhéré à ces cibles les respecteront. Parce qu'il y aura non seulement de la pression des pairs, mais aussi de la pression des marchés financiers».

À cet égard, la question se pose: quelles seront les conséquences d'un non-respect de cet engagement? La réponse semble être: aucune. «Le défi aujourd'hui n'est pas de s'assurer que dans trois, quatre, cinq ou six ans, les engagements seront tenus», a admis en matinée hier le directeur des communications du premier ministre, Dimitri Soudas. «Le but aujourd'hui, c'est d'avoir des engagements de la part du G20 avec des cibles spécifiques de réduction du déficit.»

Pas de taxe, mais...

Stephen Harper avait une autre raison de se réjouir. Le G20 n'a pas, comme il le souhaitait, repris à son compte l'idée d'une taxe sur les banques ou encore d'une taxe internationale sur les transactions financières. Le communiqué définitif reconnaît toutefois que «le secteur financier devrait contribuer de manière substantielle et équitable à la prise en charge du fardeau lié aux interventions du gouvernement, lorsqu'elles se présentent, visant à remettre en état le système financier [...]. Nous avons reconnu qu'il existe une série d'approches stratégiques à cet égard. Certains pays ont choisi une taxe financière».

Le président Nicolas Sarkozy se félicitait de cette référence à une taxe — une première selon lui — et y voyait le début d'une acceptation internationale du concept. «La possibilité de taxer les banques est reconnue comme légitime par le G20. [...] La France a obtenu satisfaction.» La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne iront de l'avant avec cette taxe.

Quant à une taxe sur les transactions financières défendue par la France, l'Allemagne et un certain nombre de pays africains, Nicolas Sarkozy croit aussi que le G20 en a reconnu la légitimité. À ceux qui disent, comme l'Italie, qu'elle ne pourrait être imposée que si tous les pays y adhéraient, afin de ne pas créer des zones refuges, M. Sarkozy établit un parallèle avec la taxe sur les billets d'avion, qui, sans être universelle, a quand même «sauvé des vies». «Tous les pays ne le feront sans doute pas tout de suite, mais ce n'est pas une raison de ne pas le faire!»

Sobres sommets

Mis à part cette déclaration du G20, et celle sur la santé maternelle du G8 (voir autre texte en page A3), les trois jours de réunions internationales tenues à Huntsville et à Toronto n'ont pas débouché sur d'autres grandes promesses. Selon le président Sarkozy, ce G20 était un sommet de transition. «C'est un G20 d'étape entre ceux de Londres [avril 2009] et de la Corée [novembre 2010], a-t-il dit. Il y a un travail d'évaluation des résultats de Londres qui est en cours et qui ne sera pas mis en place avant la Corée. Mais ça ne veut pas dire que c'était inutile.»

D'ailleurs, avec la montée en importance du G20, la question de la pertinence du G8 s'est encore posée ce week-end. Interrogé à ce sujet, le premier ministre Stephen Harper a dit «sérieusement douter» d'une disparition prochaine de ce club sélect des huit économies les plus industrialisées du monde. Selon lui, en recentrant le G8 sur les questions de développement et de sécurité pour laisser les questions économiques au G20, «le G8 est transformé et plus fort».

«On comprend mieux la nécessité d'avoir aussi un forum de sociétés avancées et de philosophie similaire qui échangent des points et de vue et sont en mesure, parfois, de fournir rapidement des ressources dont ne disposent pas les autres [pays hors G8]», a déclaré M. Harper samedi. Le premier ministre italien, Silvio Berlusconi, a même indiqué qu'une décision formelle avait été prise par les huit à cet égard. «Il y a eu une décision unanime de continuer avec ce format.»


Le pire c'est que des sommets avec un tratement pareil de la population, ça risque de se répéter plusieurs fois, mais en 2011, ça va être les Cousins de France qui vont avoir ça sur les bras cette fois la.

La seule chose que je dirai a la gang du G-20 c'est

Good riddance, and don't come back, nobody will ever miss having you around, you're not wanted in Canada and especially not welcomed !! :evil:

J'te souhaite bien du plaisir si Harper obtient un Gouvernement Majoritaire, ça a l'air d'être un gouvernement que t'aimes bien a t'entendre parler.
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )

Avatar de l’utilisateur
Lotus
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 2209
Inscription : 12 Sep 2008, 22:25
Localisation : Ville de Québec (Canada)

Messagepar Lotus » 28 Juin 2010, 18:43

900 Arrestations au total, le party est terminé mais vraiment...

900 Arrestations parmis les chafs d'accusation se trouve Participation a des Rassemblement Illégaux

Depuis quand c'est illégal de manifester ?? c'était pas juste des émeutiers qui étaient la quand même, la le gouvernement est devenu bon pour la psychiatrie, on parle d'arrestations arbitraires pour Oppositions Politiques. J'ai pas voté pour ça quand même, mais on va devoir payer pour ça ?? Comme le reste des contribuables Canadiens. :roll:

A quand le Ghoulag, les Camps de Ré-éducations et les Travaux Forcés dans l'Actique Canadien ?? :roll:

Faudra peut être maintenant faire de la désobéissance civile, comme refuser de payer les impots maintenant, je sais pas pour moi, dans mon cas, les Impôts ça me donne du pognon, pas trop le contraire.

Mais le Refus de Payer les Impôts généralisé, ça je serais pas surpris que ça arrive un jour. :roll:



That's it, on est officiellement devenu pas mal comme la Corée du Nord, il y a pas un pays ou je pourrais demander l'asile politique maintenant ??
Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 28 juin 2010 10:34
Sommet du G20 - Comparutions en série

Plus de 900 personnes ont été arrêtées durant les manifestations qui ont ponctué le Sommet du G20.

Ce nouveau bilan a été confirmé lundi par l'équipe de sécurité intégrée. Certaines de ces personnes ont cependant d'ores et déjà été relâchées.

Plusieurs d'entre elles doivent tout de même comparaître lundi à Toronto. Pas moins de cinq salles d'audience ont été réservées à cette fin dans un immeuble situé dans le nord-ouest de la Ville Reine.

Une bonne partie des personnes arrêtées au cours de la fin de semaine font face à des accusations de méfait, de rassemblement illégal et d'assaut contre des policiers.

Par ailleurs, la clôture du centre-ville de Toronto est en train d'être démantelée et le périmètre de sécurité est maintenant ouvert. Les dégâts provoqués par les affrontements lors des manifestations sont en voie d'être réparés.

Les transports publics ont également repris leurs activités normales lundi.

Des douzaines de personnes ont été libérées sous caution, dimanche, moyennant l'engagement de rester à l'écart du centre-ville, de garder la paix et de ne pas participer à des manifestations violentes.

En prévision du sommet, le gouvernement ontarien a adopté discrètement un décret, qui a permis aux forces de l'ordre d'arrêter quiconque se trouvait à moins de 5 mètres du périmètre de sécurité et qui refusait de s'identifier.

Environ 20 000 policiers ont été déployés dans la Ville Reine pour le G20.

Comparution dans le chaos

Les comparutions ont eu lieu dans une atmosphère chaotique. La sécurité était omniprésente : citoyens et journalistes étaient systématiquement fouillés. À la fin de la journée, la nourriture et les appareils enregistreurs avaient été interdits.

Plusieurs parents étaient notamment sur place à la recherche de leurs enfants. « On aurait pu croire qu'ils auraient été mieux organisés », a dit l'un d'eux, Jose Torro. « Ils ont dépensé 1 milliard de dollars. Je me demande combien cela va coûter aux contribuables ».

Des policiers antiémeutes se sont d'ailleurs présentés sur les lieux dans deux autobus vers 15 h 30. « Il y a un certain nombre de gens en cour, et ce n'est qu'une précaution pour s'assurer qu'il n'y a pas de troubles », a expliqué le sergent Peter Stehouwer.



On est pas en Union Soviétique ici, c'est le Canada, pas l'Europe de l'Est sous controle Soviétique, mais ça en a l'air.

Autant sortir la Police Secrete et les Assassinats Politique et la ce sera comme si Harper aurait remplacé Staline avec le Canada qui remplaçerait l'Union Soviétique et les Conservateurs qui remplaceraient les Communistes. :roll: :roll:

J'espere que ça arrivera pas un jour et qu'on pourra les sacrer a la porte ces salauds de gros chiens sales Conservateurs. :evil: :evil:
"It is well that war is so terrible - otherwise we would grow too fond of it. " ( Général Robert E Lee pendant la bataille de Fredericksburg le 13 Decembre 1862 )


Revenir vers « Planète Québec »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités