Thiloup

Forum d'accueil, de présentation et des anniversaires.
thiloup
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Inscription : 26 Oct 2017, 00:02
Contact :

Thiloup

Messagepar thiloup » 26 Oct 2017, 12:46

Bonjour,

Je m'appelle thibault de Paris . J'ai presque 27 ans. Après quelques années de questionnement sur des difficultés rencontrées (plus prononcée à l'âge adulte) et des signes évidents pendant l'enfance, j'ai entamé des démarches de diagnostic grâce au forum Aesperansa, puis j'ai finalement été diagnostiqué TSA sans altération de langage ni de déficience intellectuelle le 3 octobre dernier. J'ai connu cette association par des publications d'une sociologue de l'INSERM travaillant sur les autismes, et je cherchais justement une association de personnes autistes.

Dans la vie, j'ai eu une scolarité normale (pas un parcours vraiment asperger, plutôt progression linéaire jusqu'au lycée avec un niveau moyen), et je suis ingénieur agronome en biotechnologies, cherchant un emploi, ce qui est difficile. Je suis ainsi suivi par une association pour l'emploi autisme asperger.

J'espère rencontrer de nouvelles personnes ici ou avoir des partages d'avis ou d'activités. 8)

patisuit
SAtedI un peu
SAtedI un peu
Messages : 16
Inscription : 02 Août 2014, 13:27
Localisation : Paris

Re: Thiloup

Messagepar patisuit » 26 Oct 2017, 19:47

Bienvenue parmi nous (et par minettes ^^).

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 232
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Thiloup

Messagepar manu » 29 Oct 2017, 11:39

Chat alors, quel accueil patisuit! :)

Diagnostique tout neuf alors!
Tu peux en dire plus sur ces difficultés, et ce que ça a changé pour toi d'avoir de pouvoir les rattacher à une pathologie identifiée?

thiloup
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Inscription : 26 Oct 2017, 00:02
Contact :

Re: Thiloup

Messagepar thiloup » 01 Nov 2017, 00:30

Sur mes difficultés : Se faire et maintenir des amis, l'incompréhension des relations amoureuses et la routine/rituel/désintérêt rapide avec un manque de conversation patent. Des sujets de prédilection devenant trop envahissants, ceci est aussi le cas avec mes parents mais ça pose de moins de problèmes (je ne communique en fait pas et je ne bavarde jamais). J'ai quelques amis mais je fais des activités précises avec eux ça évite les blancs.
Sinon difficulté à controler ses émotions, des stéréotypies motrices (flapping), de la fatigabilité au bruit, odeurs, intéractions sociales...
J'ai souvent l'impression de faire mal des choses alors que pourtant je prends plaisir à aller à des apéros ou des pots, mais c'est comme parler une autre langue, j'ai l'impression qu'on me juge sur autre chose et pas sur ce que je dis. C'est complexe.
Je n'ai pas eu de problèmes de scolarité, mais je n'arrive pas à passer le stade de l'entretien d'embauche pour le moment (secteur Biotechnologies, agroalimentaire, agriculture), j'attends de voir sur d'autres mode de candidature (en spontané) sans concurrents. J'ai demandé une RQTH egalement.

Sur les changements : je ne sais pas trop, dans mon cas ça va mais je sais que sur d'autres ça peut devenir stigmatisant car ils n'avaient pas forcément de problèmes (en couple, emploi). Moi j'ai rien à perdre du coup ça me fait plutot du bien et ça me permet d'avancer.Je me suis débrouillé tout seul jusqu'à présent, mais là ça ne suffit plus , j'ai besoin d'aide spécifique et du coup ça me permet d'accéder à mes droits .

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 232
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Thiloup

Messagepar manu » 05 Nov 2017, 11:28

thiloup a écrit :j'ai l'impression qu'on me juge sur autre chose et pas sur ce que je dis

C'est ce qu'explique marc ségar dans un manuel dont il a été question par
Il y a un langage social implicite que les gens utilisent sans savoir qu'ils le font.
Un paléontologue expliquait : l'homme avec l’outil a eu la capacité de tuer y compris dans leur sommeil ces propres contemporain, donc il a fallut développer un maillage relationnel de confiance pour y faire face.
Ainsi la plus part des messages autour d'une machine a café (sur le temps, la politique, l'émission de la veille, etc et) disent principalement une seule chose : nous somme du même groupe, je ne suis pas agressif envers toi.
Mais c'est fait inconsciemment, et ceux qui le font ignorent jusqu'à l’existence même de ces messages qui sont pourtant au centre de tous leurs échanges.

Ainsi le plus souvent les sujet abordés n’intéressent personne, tout le monde sait qu'il fait beau ou moche, c'est vide de sens, mais ce signifie "on vie la même chose, ensemble, on est affectés par une chose commune, on partage une expérience, donc on est relativement semblable, on doit pouvoir se comprendre, donc on s'accorde mutuellement un statu humain, de semblable, que l'on agresserais pas comme un objet."

Il faut savoir qu'on échange sur une expérience commune pour rassurer l'autre, donc qu'on peut jouer avec le contenu non informatif, dire quel chaleur quand il fait froid ( on signifie a l'autre qu'on sais qu'il sais que c'est faux : :wink: ), ou pousser plus loin le principe d'expérience partagé : ça fait du bien au moral d'être au soleil!
Après moi je dis ça je suis pareil, j'ai besoin d'un truc a faire conjointement pour lancer l'échange, mais je sais qu'ils commencent toujours sur la base du message implicite "n'ai pas peur, je ne te veux pas de mal, je suis comme toi". toujours.
D'ailleurs trouver en quoi on est semblable est toujours important pour communiquer ensuite sur nos différences et nous enrichir mutuellement.


Autre sujet (ou pas) puisque c'est ton domaine, est-ce que tu connais la "terra petra", une genèse anaérobie d'humus découverte en Amérique latine. Je te conseille chaudement le reportage sur cette biotechnologie, empirique mais absolument génial.
J'ai "parlé fort" sur un autre sujet, relativement en opposition avec ton message même si c'était pas contre toi, donc je repose les bases de ce sur quoi on devrais pouvoir se comprendre. :)

thiloup
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Inscription : 26 Oct 2017, 00:02
Contact :

Re: Thiloup

Messagepar thiloup » 15 Nov 2017, 23:20

Oui je suis assez d'accord merci pour le lien!

La "terra petra" oui ça me dit quelquechose, la forêt amazonienne d'ailleurs a été entièrement modelée par les indigènes et les populations locales. Ils ont cultivé et fait des grands travaux de terrassement donnant lieu à un sol anthropique, la biotechnologie c'est aussi le vin et le fromage à la base, l'homme a toujours fait ça. :)
ahaha mais je peux être d'accord sur certains sujets je pense juste que les médias vulgarisent très mal l'information scientifique et certains y mettent un peu d'opinion. Ca ne donne pas forcément toute l'info pour décider même si on peut se réjoindre sur le constat général .

Avatar de l’utilisateur
dorry
SAtedI pour toujours
SAtedI pour toujours
Messages : 1745
Inscription : 05 Juil 2008, 23:07
Localisation : province de Quebec, Canada

Re: Thiloup

Messagepar dorry » 18 Nov 2017, 21:27

:bienvenue: Thiloup

Avatar de l’utilisateur
manu
SAtedI tous les jours
SAtedI tous les jours
Messages : 232
Inscription : 28 Jan 2010, 22:14
Localisation : Dans la province d'Alésia

Re: Thiloup

Messagepar manu » 19 Nov 2017, 12:33

La "terra petra" c'est beaucoup plus que ça, c'est la faculté a rendre fertile un sol stérile.
Et encore mieux, le faire d'une façon si belle, que de lui même le sol se fertilise tout seul.
C'est devenu un endroit ou l'on peut creuser pour chercher du terreau, en enlever, et il se refait tout seul.


Aujourd'hui, à la place, on impose du maïs stérile qui survie dans un bain de stérilisation du sol.
On ose appeler ça Bio-technologie alors que c'est l'inverse.
Mais heureusement derrière cette appellation tordue il y a tout plein de bonne choses, et pas que pour les papilles, pour peu que l'approche pratiquée soit respectueuse et curieuse des équilibres infiniment complexe de la vie, que ce soit en terre, en bouteille ou en fromage.

La médiatisation comme toujours suit les pulsions nombrilistes du est-ce que c'est bon pour moi, essentialisation encore, décontextualisation extrême.
France inter en ce moment même (Interception) les arbres se portent mieux depuis qu'on ne les traite plus.
Cette info là n'est pas médiatisé non plus, Le débat reste sur se demander si le produit pour tuer donne la mort ou pas, c'est débile, c'est fait pour.
D'autres on su faire le contraire, créer de la vie perenne là où il n'y en avais pas, et curieusement il n'y a aucun débat pour savoir si la terra petra donne le cancer!




Tu parlais d'essentialisme sur un autre file, ça m'a choqué cette notion très à la mode en politique. Pour moi l'essentialisme c'est de décontextualiser, vendre de la survie en rependant la mort, mais c'est aussi le sujet centrale de ce que tu décrit de tes difficultés:
Autiste ou pas on est humain dans son rapport a l'autre, et tu communique et tu ressent puisque tu est sensible.

manu a écrit : j'ai l'impression qu'on me juge sur autre chose et pas sur ce que je dis. C'est complexe.

Oui c'est complexe, et le sujet précédant permet de le décrire :
Si tu te place devant l'argo-tech, tu deviens pour l'interlocuteur l'agro-tech même si c'est injuste.
Moi je ne peux pas parler psychanalyse sur les forum d'autiste sans devenir l'incarnation de ce qui les a fait souffrir.

Il existe une communication consciente : ce que tu dis
Mais aussi une communication inconsciente : ce que tu exprime

Dans l'autisme l'inconscient doit être appris consciemment, car le corps est une machine a envoyer des messages inconnue de chacun en général, mais absolument centrales dans les échanges.
Tu es jugé sur ce que tu exprime avant ce que tu dis. Et même par écrit on est piégé par ça : n'a-tu pas commencé par voir en moi l'incarnation des critiques éculés envers la méchante filière agronomique? moi franchement je me suis demandé si la réponse sur le sujet de la manif anti-glyphosate première réponse, n'était pas la cause de ta présence ici. Je t'ai jugé sur autre chose que tes propos, sur un contexte.

C'est pas une autre langue, c'est une langue supplémentaire et préalable a l'autre, et les autistes que j'ai pu croisé sur les forum ne sont pas les derniers a baser leurs première approche sur un présupposé, un préjugé, sur "les neurotypiques" faute de mieux.
On ne connais pas les présupposés des autres, mais l'esprit humain en a besoin pour échanger, besoin de se représenter la position, l'état de l'autre, pour lui parler. Et si on en a pas, ben on ne sais pas comment dire, comment échanger, parler, communiquer.

C'est là ou l'autisme est une force, la capacité a savoir ne pas savoir, a douter sur sa propre représentation de l'autre.
Mais il existes des technique pour aborder la communication malgré tout.
Tu as déjà étudié la communication non verbale?


Revenir vers « Accueil - Présentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités